Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Un patient Alzheimer meurt de maltraitance dans une prison britannique

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 20/01/2014

0 commentaires

Une mission de contrôle de l’administration pénitentiaire fait éclater l’affaire

Un rapport d’inspection de l’administration pénitentiaire britannique a déploré le triste sort advenu à un patient Alzheimer de 84 ans qui est décédé menotté dans un centre proche d’Heathrow (banlieue ouest de Londres) ou il était détenu depuis trois semaines.
Une visite inopinée d’une mission de contrôle de l’administration pénitentiaire britannique a mis en lumière un cas choquant » d’une personne âgée morte menottée alors qu’elle était atteinte de la maladie d’Alzheimer.
Les médecins avaient reconnu que ce Canadien âgé de 84 ans n’avait pas à figurer dans un lieu de détention, mais l’inertie administrative a fait qu’il n’a pas été libéré et que son cas n’a pas été signalé aux services sociaux.
Le groupe privé GEO qui gère le centre d’Heathrow a expliqué que les détenus ne sont pas systématiquement menottés”. Le risque de déambulation a semble-t-il été assimilé ici à un risque de fuite”.

Une enquête du parquet est actuellement en cours.
Le gouvernement britannique semble géné par l’affaire et Mark Harper, secrétaire d’Etat à l’Immigration, a déclaré que la contrainte en pareil cas semblait injustifiée “.
Le rapport mentionne plusieurs affaires accablantes pour l’administration pénitentiaire dont celui d’un patient menotté à son fauteuil roulant lors d’un trajet à l’hôpital. 
Près de 100 détenus ont également mené des grèves de la faim dans les six mois qui ont précédé l’inspection, note le rapport.
Partager cet article

Sur le même sujet