Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Aidants : le pôle gérontologique de Bourgogne lance une recherche pour améliorer leur qualité de vie

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 20/01/2014

0 commentaires

Un projet financé par la CNSA et Novartis

Le pôle de gérontologie interrégional (PGI) Bourgogne Franche-Comté recrute des aidants pour développer la recherche sur le grand âge. 

Le pôle de gérontologie interrégional Bourgogne Franche-Comté a démarré fin 2013 le recrutement d’une cohorte d’aidants, pour développer un accompagnement adapté. Ce programme de recherche vise à mieux cibler les aides aux personnes accompagnant un proche diagnostiqué sur l’une ou l’autre des pathologies retenues, à savoir la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, l’insuffisance cardiaque, l’AVC, la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et le cancer (sein, prostate, colon-rectum).

Le programme de recherche étudiera le parcours de vie des aidants pour déterminer les facteurs de détérioration de leur qualité de vie et les stratégies qu’il est possible de développer pour lutter contre le stress. Le but est de proposer « un accompagnement optimisé » répondant à leurs besoins. Ces besoins varient en fonction de leur statut (voisin, ami, conjoint ou enfant) et en fonction de la pathologie à laquelle ils sont confrontés. 

Au total, ce projet de recherche durera 10 ans et mobilisera 4 millions d’euros. Il bénéficie du soutien de la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie), de la Carsat Bourgogne Franche-Comté et de Novartis – qui ont financé l’étude de faisabilité.

Créé en 2010, le PGI associe une soixantaine de membres. On trouve parmi les membres fondateurs : les CHU de Dijon et de Besançon, la Carsat Bourgogne Franche-Comté, les universités de Bourgogne et de Franche-Comté, l’Institut régional du vieillissement de Franche-Comté et le Gérontopôle de Dijon.

Le PGI a déjà développé une offre en direction des Ehpad pour lutter contre la dénutrition des personnes âgées. Fin 2013, trois modules de formation sont proposés, pour former les résidents et les professionnels sur trois thèmes : l’équilibre, l’alimentation, la mémoire. En 2014, un quatrième module sera proposé, axé sur la santé bucco-dentaire.

Au total, 88 Ehpad en bénéficieront, en 2013 et en 2014, pour un financement pérennisé par l’ARS (Agence régionale de santé) jusqu’en 2018.

En savoir plus : www​.pole​-gerontologie​.fr
Partager cet article

Sur le même sujet