Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Prévention de la maltraitance : appel à contribution pour l'édition d'un guide pratique du CIF-SP

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 20/01/2014

0 commentaires

jusqu’au 14 février 2014

Projet guide bientraitance cif spL’association Centre d’Information et de Formation des Services à la Personne (CIF-SP) a été créée en 2006 sur Poitiers.
Son but est d’informer, orienter, former toutes les parties prenantes dans l’aide à domicile et les services à la personne. Puis le CIF-SP a souhaité travailler sur la prévention des risques du vieillissement, notamment à travers la formation des bénévoles visiteurs, des salariés, et en pratiquant des évaluations externes.
Afin d’étendre ses activités, le conseil d’administration du CIF-SP a voté en novembre 2012, une résolution pour renforcer le volet prévention de la maltraitance et promotion de la bientraitance des personnes âgées.

LE PROJET DE GUIDE PRATIQUE :

Pour répondre à cette nouvelle orientation et suite à un diagnostic de territoire (1) ayant permis de mettre en avant certains besoins concernant la problématique de prévention de la maltraitance et promotion de la bientraitance des personnes âgées, le CIF-SP souhaiterait élaborer un guide pratique de prévention de la maltraitance et promotion de la bientraitance des personnes âgées dont la finalité est de sensibiliser un grand nombre de personnes à cette problématique et d’améliorer l’appréhension de ce phénomène et le repérage des situations préoccupantes…

Les objectifs :
1. Améliorer les connaissances des professionnels / aidants naturels / bénévoles / proches oeuvrant auprès des personnes âgées sur la question de la maltraitance et de la bientraitance
2. Diffuser une culture de la bientraitance et de la prévention de la maltraitance à grande échelle grâce à un contenu accessible à tous
3. Diffuser gratuitement ce guide auprès des personnes concernées


La présentation du guide :
Ce guide se présentera sous forme d’un livret d’une soixantaine de pages. Il comprendra des définitions officielles, les organismes/​associations spécialisées sur cette problématique / les gestes à adopter en cas de situation préoccupante / les facteurs à risques…Le contenu devra être clair, concis et simple pour être accessible à tous (phrases courtes, document aéré, schémas, images, quizz…).

Le financement participatif :
Les décisions d’attributions d’aides suite à nos demandes de subventions auprès de différents organismes sont encore insuffisantes pour une édition importante. Nous nous lançons donc dans le financement participatif et avons publié notre projet sur le site d’ULULE. Sur ce site tous les internautes qui le souhaitent peuvent faire un don (montant libre) via un paiement par carte bancaire.

Le financement a été ouvert pour 30 jours, soit jusqu’au 14 février 2014.

Contribuer au projet sur Ulule


(1) Les intervenants auprès des personnes âgées ne bénéficient pas suffisamment de formations professionnalisantes. Celles-ci sont difficiles à mettre en place. Lorsqu’il est possible d’en faire, les salariés prioritaires sont ceux des établissements et dans une moindre mesure des organismes de services à domicile de grande taille. Les intervenants des petites structures et ceux en emploi direct en sont plus éloignés. De plus les formations sur la prévention de la maltraitance et la promotion de la bientraitance sont moins fréquentes, par exemple, que celles sur les gestes et postures. En dehors de celui transmis lors de formations, il n’existe pas de matériel didactique qui rendrait abordables les concepts de maltraitance et bientraitance à tout public. A titre d’exemple, le terme même de maltraitance met mal à l’aise nombre d’intervenants et il convient donc de travailler sur le vocabulaire, comme préconisé par le CNBD (Comité National de la Bientraitance et des Droits).

Partager cet article

Sur le même sujet