Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Le rapport Hercberg - Basdevant préconise une authentique politique nationale en faveur de la nutrition

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 03/02/2014

0 commentaires

Quinze mesures destinées à lutter contre les inégalités face à la malbouffe

Les professeurs Serge Hercberg et Arnaud Basdevant ont, mardi 28 janvier, remis à Marisol Touraine, ministre de la Santé, un rapport en deux volets pour mettre en place une authentique politique nutritionnelle destinée à lutter contre l’obésité et les maladies afférentes.

Le rapport Hercberg –Basdevant, remis à Marisol Touraine le 28 janvier, préconise quinze mesures qui représentent l’armature d’une politique nutritionnelle. 

Mesure n°1
Pérenniser le Programme National Nutrition Santé (PNNS ; en intégrant le PO) en tant que programme de santé publique intégré dans la Stratégie Nationale de Santé.
Amplifier ses actions visant à lutter contre les inégalités sociales de santé et ciblées vers la jeunesse et réviser sa gouvernance

Mesure n°2
Mettre en place un système d’information nutritionnelle unique sur la face avant des emballages des aliments : « l’échelle de qualité nutritionnelle du PNNS »

Mesure n°3
Réguler la publicité en fonction de la qualité nutritionnelle des aliments

Mesure n°4
Mettre en place une taxe/​subvention (réduction de la TVA) en fonction de la qualité nutritionnelle des aliments

Mesure n°5
Offrir à tous (et notamment aux populations défavorisées) les conditions favorables pour pratiquer une activité physique et sportive
Favoriser par des dispositifs financiers l’accessibilité à la pratique d’activité physique dans la vie quotidienne et à l’activité sportive encadrée
Mesure n°6
Améliorer l’accessibilité à l’eau pour tous, dans les lieux publics et en alternative de proximité près des distributeurs automatiques proposant des boissons sucrées (ou au goût sucré)

Mesure n°7
Améliorer l’offre alimentaire dans les distributeurs automatiques de produits alimentaires

Mesure n°8
Réglementer la teneur en sel et en fibres du pain et des produits de panification

Mesure n°9
Distribuer des coupons « fruits et légumes » et « tickets sport » aux populations défavorisées

Mesure n°10
Implanter des marchés alimentaires et des jardins communautaires dans les zones défavorisées. Favoriser par des soutiens fiscaux (subventions, déductions fiscales, réduction des charges…), l’implantation dans les zones urbaines sensibles de chaines de supermarché s’engageant à fournir une offre favorable sur le plan nutritionnel

Mesure n°11
Interdire les promotions au volume pour des aliments et boissons dont la qualité nutritionnelle est considérée comme défavorable à la santé
Mesure n°12
Utiliser le temps périscolaire, dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, pour faire de l’activité physique, promouvoir l’éveil au goût et éduquer à la lecture du système d’information nutritionnelle (échelle de qualité nutritionnelle du PNNS)

Mesure n°13
Promouvoir la diversité de l’image du corps (interdiction des retouches de photo dans les magazines et journaux et de faire défiler des mannequins avec IMC < 19) et donner un cadre juridique de protection des personnes obèses (pénalisation de la discrimination)

Mesure n°14
Permettre des campagnes de communication gratuites pour l’INPES sur les chaines de TV publiques et privées

Mesure n° 15
Fournir les moyens aux structures concernées de mettre en place l’évaluation des mesures mises en place et l’atteinte des objectifs du PNNS

Télécharger le rapport Propositions pour un nouvel élan de la politique nutritionnelle française de santé publique dans le cadre de la Stratégie nationale de santé”
Partager cet article

Sur le même sujet