Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Dix grands laboratoires mettent des moyens en commun contre le diabète et la maladie d'Alzheimer

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 10/02/2014

0 commentaires

Le pot de départ est fixé à 230 millions de dollars

Les échecs de la recherche sur les maladies neurodégénératives sont si couteux qu’ils poussent à la coopération. Dix grands laboratoires pharmaceutiques de toutes nationalités, tous rivaux entre eux, Merck, Pfizer, Sanofi, Bristol-Myers Squibb, Biogen Idec, Johnson & Johnson, GlaxoSmithKline et Takeda ont décidé de s’associer pour le développement de nouveaux traitements contre le diabète et la maladie d’Alzheimer.
Ce partenariat rendu public, mardi 4 février, par l’Institut américain de la santé (National Institute of Health), va mobiliser 230 millions de dollars (180 millions d’euros) sur cinq ans. Les recherches sur les troubles immunologiques sont également concernées.
Les dix laboratoires concernés et le NIH, vont mettre en commun chercheurs et bases de données. Le but de l’opération est d’identifier les biomarqueurs qui permettront le développement de thérapies nouvelles.
L’union est nécessaire pour mieux appréhender le puzzle de ces maladies et accélérer notre capacité à apporter de nouvelles thérapies aux patients”, indique le Dr Elias Zerhouni, patron de la R&D de Sanofi, dans le communiqué.
Les laboratoires partenaires s’engagent à publier le résultat des recherches qui vont être menées avant de développer un quelconque produit pharmaceutique.
Partager cet article

Sur le même sujet