Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

ESA : les équipes spécialisées Alzheimer se renforcent dans le 20ème arrondissement à Paris

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 10/03/2014

0 commentaires
Equipe admrBeaucoup de monde ce jeudi 6 mars à l’inauguration des nouveaux locaux du service de soins infirmiers à domicile situé à Paris dans le 20ème arrondissement et géré par l’ADMR (l’Association du service à la personne).

L’occasion pour le SSIAD ADMR 20 de présenter son offre de soins spécifique

pour les personnes malades d’Alzheimer ou apparentées. Ces prestations sont réalisées par une équipe pluridisciplinaire, composée d’une infirmière coordinatrice, un ergothérapeute, un psychomotricien, un assistant de soins en gérontologie et un psychologue. Ces professionnels sont formés à la réadaptation, à la stimulation et à l’accompagnement des malades et de leur entourage dès le début de la maladie.

A qui s’adresse l’ESA ?
- Aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou apparentée
- Diagnostiquées à un stade léger à modéré de la maladie
- Avec des répercussions sur la vie quotidienne : troubles de la mémoire, appauvrissement de la vie sociale, environnement à adapter, modification du comportement.

Objectifs de l’intervention :
- Auprès de la personne : réduire les symptômes et l’avancée de la maladie en mobilisant ses capacités sensorielles, motrices et cognitives, pour améliorer son autonomie dans les activités courantes et favoriser l’estime de soi. L’objectif est de permettre à la personne de vivre chez elle le plus longtemps possible.

- Auprès de l’entourage : harmoniser la relation aidant/​aidé, soulager et accompagner, mais aussi informer sur la maladie et orienter vers les dispositifs de formation pour aider les aidants à acquérir des compétences adaptées à la situation.

- Préserver l’environnement humain et matériel : favoriser une vie sociale en mettant en place des relais professionnels, sécuriser et simplifier l’espace pour faciliter la vie quotidienne des personnes malades.

Déroulement de la prise en charge par l’ESA
D’une durée d’environ 3 mois, la prise en charge comporte 4 phases successives :
1. Evaluation des demandes du patient, de l’aidant et des capacités restantes (1 à 2 séances)
2. Définition d’un objectif d’amélioration de la vie quotidienne
3. Activités de réhabilitation pour le malade et formation de l’aidant (11 à 12 séances).
Selon l’objectif, différents professionnels interviendront auprès de la personne
4. Evaluation de l’atteinte de l’objectif (1 séance finale).

La prise en charge est de 15 séances maximum, renouvelable une fois par an si le malade continue de présenter les critères d’indication. Si besoin, une séance pourra être consacrée à l’aidant.
En collaboration avec l’aidant, l’équipe ESA organise les relais nécessaires pour un meilleur accompagnement : centre d’accueil de jour, hébergement temporaire, réseaux gérontologiques, CLIC, MAIA, interventions libéraux (orthophonie, kinésithérapie…), consultations mémoire, plates formes d’accompagnement et de répit, Associations (France Alzheimer, cafés des aidants …..

Modalités de financement
Les séances de réhabilitation sont financées intégralement par l’Assurance maladie dans le cadre d’un forfait annuel attribué au SSIAD.

Le rôle du médecin
Généraliste ou spécialiste, il peut être à l’origine du signalement fait à l’ESA. Lorsque l’évaluation initiale est faite, assorties des différents bilans spécifiques, l’équipe propose au médecin le « Plan Individualisé de Soins, d’Accompagnement et de Réhabilitation » (PISAR) convenu avec le patient et l’aidant. Il procède à la prescription :
L’ESA remet au médecin prescripteur et/​ou au médecin traitant le bilan réalisé en fin de prise en charge, ainsi que les préconisations.

Ce SSIAD de 100 places (96 places personnes âgées et 4 places personnes handicapées) était à l’étroit dans ces anciens locaux, d’autant que depuis avril 2012 il a été autorisé à ouvrir une ESA (équipe spécialisée Alzheimer) de 10 places, qui a permis le recrutement de 6 postes.
Installé à présent au 154, rue des Pyrénées dans le 20ème arrondissement de Paris, le SSIAD fonctionne désormais à plein régime à la satisfaction de son président Philippe Pignolet de Fresnes et de sa responsable Florence Villagi.

La force du SSIAD ADMR 20, depuis son ouverture en 2006, est d’avoir su développer un important réseau de partenaires dans l’arrondissement : médecins, hôpitaux, réseau de soins et de coordination gérontologique, professionnels para-médicaux, services sociaux, services de maintien à domicile…
Les soins sont programmés entre 8 heures et 20 heures, 7 jours/​7 et sont pris en charge par l’assurance maladie. L’équipe est composée de 2 infirmières coordinatrices, d’infirmières, d’aides-soignantes et d’une ergothérapeute.

L’équipe du SSIAD ADMR de Paris reste mobilisée pour s’adapter et être force de propositions face à l’évolution des besoins des personnes dont la perte d’autonomie augmente.

Pour plus d’informations :
SSIAD ADMR 20
154 rue des Pyrénées — 75020 Paris
Tél. 01 40 32 47 30

Partager cet article

Sur le même sujet