Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Un nouveau marché pour les jeux vidéos : les octogénaires

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 10/03/2014

0 commentaires

Une expérimentation sur un jeu nommé Neuro Racer

Un nouveau marché s’ouvre pour les jeux vidéos : les octogénaires

Les neurologues américains ont découvert que les embardées virtuelles de voitures et la nécessité pour les joueurs de sélectionner simultanément des panneaux de signalisation peuvent améliorer la mémoire des personnes âgées. Des personnes âgées de 80 ans révèleraient – à force d’exercice sur un jeu nommé Neuro Racer — des schémas neurologiques de personnes de 20 ans.

Les neuroscientifiques de l’Université de Californie, dirigés par le Dr Adam Gazzaley, ont travaillé avec des développeurs pour créer NeuroRacer, un jeu vidéo relativement simple dans lequel 46 joueurs embarquent en voiture pour un trajet interminable dans le but d’éviter l’embardée tout en tentant d’identifier les panneaux de signalisation spécifiques qui apparaissent sur l’écran. L’un des buts du jeu est d’ignorer d’autres panneaux de signalisation jugés non-pertinents.

Une des principales conclusions de l’étude est qu’il est difficile d’effectuer plusieurs tâches avec succès, en particulier à un âge avancé. Des jeunes de 20 ans ont connu une baisse de 26 pour cent de la performance quand ils ont été invités à essayer de conduire et d’identifier les signes en même temps (plutôt que de simplement identifier les signes sans conduite). Pour les sexagénaires et les octogénaires, la baisse de performance a été de 64 pour cent.

Mais après un certain temps d’entraînement, les joueurs âgés sont devenus plus compétents que des personnes plus jeunes. Les niveaux de performance mémoire ont été maintenus pendant six mois, même sans formation supplémentaire. En outre, les personnes âgées obtenaient de meilleurs résultats à des tests de mémoire et d’attention hors jeu vidéo. 

Les résultats seront publiés jeudi dans la revue scientifique Nature sous le titre « Game changer ». Les chercheurs ont pu mesurer et montrer les changements dans l’activité cérébrale, et les recherches en cours pourraient aider à comprendre quels mécanismes neurologiques pourraient être « bricolés » pour améliorer la mémoire et l’attention des personnes âgées.

L’étude met en lumière un nouveau domaine dans lequel les chercheurs tentent de mieux définir et même de repousser les limites de l’attention, qui est considérée comme cruciale pour la performance, la mémoire et l’intelligence. Des études antérieures menées à l’Université de Rochester sur les jeunes avaient déjà indiqué que l’utilisation intensive de jeux de tir pouvaient renforcer l’attention d’un joueur et accroitre sa capacité d’apprentissage.

Certains chercheurs tirent toutefois le signal d’alarme. Ils affirment qu’il est en effet possible de « recabler » le cerveau mais que nous ignorons comment le faire correctement. 

Pour les scientifiques américains, le résultat le plus impressionnant est que les qualités développées au cours du jeu sont exportables dans d’autres activités sociales. 

Les mêmes invitent toutefois à la prudence. Une expérimentation scientifique ne signifie pas qu’il faut inviter tout un chacun à se passionner pour les jeux vidéos. 
Partager cet article

Sur le même sujet