Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bill Viola met en scène des corps âgés au Grand Palais

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 17/03/2014

0 commentaires
Exposition Viola afficheDepuis le 5 mars et jusqu’au 21 juillet 2014, le Grand Palais ouvre ses portes à Bill Viola, le maître incontestable de l’art vidéo. Il y présente une vingtaine d’oeuvres qui composent un ensemble magistrale et intimiste, sensuel et insupportable, grandiose et minutieux, subtile et suffocant. Bref magnifique !

N
é en 1951 à New-York, Bill Viola compose des installations inédites, sur écrans ou voiles de tissus tendus. Chaque pièce est composée comme un tableau, les pixels remplaçant habilement les touches de peinture. Tout en subtilité, il mèle mouvement, épure et précision du geste.

Tableaux uniques, dyptiques, triptiques, les oeuvres se répondent proposant un cheminement émotionnel et spirituel. Bill Viola y aborde des thèmes pour le moins universels : les éléments de vie (l’eau, la terre et le feu) mais aussi la mort, la renaissance, l’exil, l’intergénération, le visible et l’invisible, l’absence, le vieillissement du corps.

Et sur ce thème, l’artiste ose les images chocs. Un homme et une femme nus, aux corps vieillis, côte à côte (mais dans deux vidéos distinctes) examinent leur corps à l’aide d’une petite lampe. La lumière glisse doucement sur leur peau, dévoilant au spectacteur la finesse d’un tissu, le pli d’un bras, une ride… Oser montrer le corps et les marques du temps… On est loin de l’image ferme, lisse et sculpturale généralement présentée au public.

Cette exposition est organisée par la Réunion des musées nationaux — Grand Palais et le Studio Bill Viola jusqu’au 21 juillet 2014.

Ouvert tous les jours de 10h à 22h (fermeture à 20h le dimanche et lundi) — Fermeture hebdomadaire le mardi
Fermeture exceptionnelle le jeudi 1er mai et le lundi 14 juillet
Ouvert le jeudi 8 mai
Entrée gratuite le samedi 17 mai de 20h à minuit pour la nuit européenne des musées.

Partager cet article

Sur le même sujet