Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

L'Observatoire FEPEM publie son 8ème baromètre des emplois de la famille

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 24/03/2014

0 commentaires
Logo fepemLa Fédération des Particuliers Employeurs de France (FEPEM) vient de présenter les résultats de son 8ème Baromètre des emplois de la famille. L’occasion de rappeler que l’activité (déclarée) à domicile, hors garde d’enfants, tendrait à se stabiliser.

Les chiffres annuels de l’IRCEM, le groupe de protection sociale complémentaire des emplois de la famille, indiquent tous salariés confondus que 1,6 million de salariés ont travaillé au moins une fois pour un particulier employeur en 2012. L’organisme compte 23 200 emplois salariés de moins en 2012 par rapport à 2011, soit une baisse annuelle de ‑1,4 % pour l’ensemble du secteur des particuliers employeurs en France.

L’emploi recule dans le champ de l’emploi à domicile hors garde d’enfants, qui a connu une perte de 28 500 emplois salariés en 2012 (-2,4 % par rapport à 2011), un recul enregistré pour la 4ème année consécutive, et qui peut être attribué à une diminution du nombre de particuliers employeurs (-1,7 % par rapport à 2011) et du nombre d’heures rémunérées par ces employeurs.

Entre 2008 et 2010, le déclin de l’activité s’explique essentiellement par un recul des heures déclarées par les employeurs bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie. Depuis la suppression de l’abattement de 15 points du taux de cotisation patronale sur les déclarations au réel au 1er janvier 2011, la dégradation d’activité s’est accélérée de manière inédite en s’étendant aux particuliers employeurs ne bénéficiant pas d’exonérations spécifiques accordées aux « publics fragiles »

Au 3ème trimestre 2013, on observe une quasi-stabilisation de l’activité dans le champ de l’emploi à domicile hors garde d’enfants.
Après une chute sans précédent du volume horaire déclaré au 1er trimestre 2013 (-3,5 % par rapport au trimestre précédent), liée à la suppression du régime de la déclaration au forfait en janvier 2013, l’emploi à domicile hors garde d’enfants reste stable aux 2ème (+0 %) et 3ème trimestres 2013 (-0,5 %). Au niveau régional, le taux d’évolution du volume horaire au 3ème trimestre oscille entre ‑1,4 % en Picardie et +1,1 % en Limousin

Une analyse affinée montre que la stabilisation de l’activité à partir du second trimestre 2013 peut être attribuée à deux facteurs. Premièrement, le volume horaire déclaré par les employeurs sans exonération spécifique pour publics fragiles, qui représente près de 40 % de l’ensemble de l’activité à domicile hors garde d’enfants, reste stable aux 2ème et 3ème trimestres 2013 (-0,2 %), après une baisse record de ‑4,9 % au premier trimestre. Deuxièmement, l’activité déclarée par les bénéficiaires de l’exonération pour les personnes âgées de 70 ans et plus redémarre après quatre trimestres consécutifs de repli (+2,4 % au 2ème trimestre et +1,7 % au 3ème trimestre 2013) et permet ainsi de compenser le recul observé notamment pour les bénéficiaires de l’APA.

Pour en savoir plus

Partager cet article

Sur le même sujet