Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Edito : Gérontophilia

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 31/03/2014

0 commentaires

Annie de VivieMédia spécialisé sur les enjeux du vieillissement et l’accompagnement du grand âge, comment Agevillage ne serait-il pas interpelé par le titre du film Gérontophilia” qui vient de sortir en salles ?

Montrer l’attirance d’un tout jeune homme pour les corps très vieux, malades, fragiles, n’est pas fréquent. Le thème questionne, bouscule, voire révulse.

Est-ce une perversion de n’être attiré amoureusement et sexuellement que par des vieilles personnes ? Non quand il s’agit d’amour entre personnes adultes et consentantes, homosexuelles ou pas, comme dans le magnifique documentaire Les invisibles”, ou encore Harold et Maud repris récemment au Théâtre avec Line Renaud.

Notre société âgiste a du mal à imaginer que l’on puisse aimer des vieux. De telles histoires, de telles images (un adolescent qui embrasse un vieillard) viennent bousculer cette réalité.

Mais il n’est pas possible de passer sous silence la toute puissance du jeune soignant qui fond sur ses proies vulnérables en choisissant d’aller travailler en maison de retraite.

Gérontophilia est un film certes audacieux, mais très dérangeant sur ce point.

Le jeune héros a raison de s’insurger contre la sur-médicamentation des résidents, au point de fuguer avec l’élu de son coeur avec la peur d’un accident à chaque réveil.
Le film montre le lien étroit entre Eros et Thanatos et l’extrême fragilité de la vie.

Mais il n’est pas supportable de prendre le pouvoir sur l’autre, quand cet autre est fragilisé, malade.
En tant qu’adulte bien portant, en tant que soignant sachant”, il faut se méfier de ce pouvoir, et rester vigilant (lire le témoignage d’une aidante d’un malade Alzheimer aux urgences cette semaine).

Le regard de tiers, des lieux de paroles, des temps de réflexion sur ses pratiques sont indispensables pour lutter contre toutes dérives et éviter les situations à risque de maltraitance.
Un regard d’adulte à adulte sur les envies et désirs des plus âgés, des lits suffisamment grands pour accueillir leurs amours, le respect de leur intimité (étiquettes de porte), l’utilisation d’objets facilitants (comme des sex toys)…

Comptez sur nous pour promouvoir l’amour entre adultes consentants, quel que soit leur âge !

Partager cet article