Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Soupçons de maltraitance à l'hôpital Charles Richet dans le val d'Oise

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 31/03/2014

0 commentaires

L’AP-HP ouvre une enquête

L’AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris) a ouvert le 18 mars une enquête administrative sur de possibles cas de maltraitance commis au sein de l’hôpital Charles Richet, un établissement gériatrique de Villiers-le-Bel (Val-d’Oise).
A la suite de plusieurs plaintes envoyées à l’Agence régionale de santé (ARS) par des familles de résidents, l’AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris) a « diligenté » le 18 mars, une enquête administrative concernant les dispositifs de prévention de la maltraitance au sein de l’hôpital Charles Richet”.
L’information initialement publiée par Le Parisien voila une semaine a été confirmée par la direction de l’AP-HP.
Plusieurs familles de résidents auraient informé l’Agence régionale de santé (ARS) du comportement maltraitant du personnel de l’établissement.
L’enquête ne vise pas un membre du personnel en particulier. Elle tentera d’analyser le cadre général de travail pour déterminer s’il ne favorise pas la maltraitance institutionnelle. 
L’enquête devrait durer quelques semaines et ne produirait des résultats qu’à la fin du printemps. 
L’hôpital Charles Richet, ouvert en 1965, est situé à une quinzaine de kilomètres de Paris. Il compte 23 médecins, 672 professionnels de santé. Spécialisé dans la gériatrie et les soins de longue durée, il possède une unité d’hébergement pour les personnes dépendantes.
Partager cet article

Sur le même sujet