Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Trouver son lieu de vie

Les associations de famille veulent un groupe de travail pour élaborer un contrat de séjour type

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 31/03/2014

0 commentaires
Logo fnapaefPour faire suite à l’enquête menée par la DGCCRF sur les clauses abusives des contrats de séjour dans les maisons de retraite,

la FNAPAEF, Fédération Nationale des Associations de Personnes Agées et de leurs Familles, a tenu à rappeler qu’elle avait déjà saisi Michèle Delaunay et Christiane Taubira en 2012 sur ces questions. Elle avait déjà demandé la création d’un groupe de travail réunissant directeurs et familles pour élaborer un contrat-type de séjour à soumettre à la DGCCRF, contrat excluant toutes clauses abusives.

La Fédération tient à signaler que l’urgence est de reconsidérer le financement des EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) qui accueillent des personnes âgées à 90 % victimes d’une maladie invalidante. Les résidents et/​ou leurs familles, contribuent à 60 % du budget de fonctionnement de leur établissement et supportent un coût d’hébergement qui augmente tous les ans et comporte de nombreuses charges indues notamment les intérêts d’emprunts pour rénovation, nouvelle construction etc. Ce coût d’hébergement sert de variable d’ajustement au sous-financement de l’accompagnement de la perte d’autonomie et est majoré pour les malades Alzheimer.“

Les moyens d’accompagnement des aînés sont insuffisants, participant ainsi à une captation de leur héritage puisque nombreux sont ceux qui sont contraints de vendre leur maison, d’utiliser la totalité de leurs économies ou de demander une aide financière à leurs enfants, voire petits-enfants, pour faire face à cette lourde dépense.”

Le projet de loi « d’adaptation de la société au vieillissement » repousse à la fin du quinquennat le financement des EHPAD, alors qu’il y a urgence à couvrir les réels besoins des personnes accueillies.

La FNAPAEF demande au gouvernement d’enquêter également sur la qualité des soins et la prise en charge du médico-social en attribuant de toute urgence aux EHPAD les financements nécessaires pour couvrir les réels besoins.”

Partager cet article