Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Décès de Dominique Baudis, Défenseur des droits

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 14/04/2014

0 commentaires

Il est décédé jeudi 10 avril 2014 des suites d’une longue maladie.

Dominique BaudisDominique Baudis, Défenseur des droits, est décédé jeudi 10 avril des suites d’une longue maladie.
Un hommage solennel devait être rendu à Dominique Baudis, Défenseur des droits, dans la Cour d’Honneur de l’Hôtel national des Invalides par le Président de la République, le mardi 15 avril. La cérémonie religieuse sera célébrée le mercredi 16 avril à 14 heures, en la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse.

Dominique Baudis, Défenseur des droits, est un ancien journaliste de télévision devenu maire centriste de Toulouse. Il a occupé diverses fonctions notamment au Conseil supérieur de l’audiovisuel avant d’occuper la fonction qui était la sienne à son décès. 

Les réactions politiques ont salué la mémoire d’un homme qui dépassait les clivages politiques”, (Jean-François Copé, président de l’UMP) et dont la disparition « bouleverse ceux qui l’ont connu et en particulier la famille centriste » (Yves Jégo, président par intérim de l’UDI). François Bayrou, président du MoDem, a déploré la disparition de « 40 années d’amitié ».

Dominique Baudis avait été nommé Défenseur des droits par le président Nicolas Sarkozy le 22 juin 2011 pour un mandat de six ans non renouvelable.

Il avait inauguré cette fonction nouvelle, inscrite dans la Constitution, et qui a absorbé les missions auparavant dévolues au Médiateur de la République, au Défenseur des enfants, à la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité (HALDE) et à la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité (CNDS).

Retrouver l’interview de Dominique Baudis par Agevillage en 2012. Il s’affirmait Défenseur des droits pour tous, y compris les plus âgés”. 

Partager cet article

Sur le même sujet