Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Pas assez de contes au centre de gérontologie Sud à Grenoble ! Participez au financement de cet atelier via ULULE

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 14/04/2014

0 commentaires

Il était une fois…

Thierry RichardPour développer la présence de Thierry Richard, conteur professionnel auprès de personnes âgées hospitalisées en Centre de soins de longue durée du CHU de Grenoble, un financement participatif a été créé via le site ulule.


Depuis 4 ans, Thierry Richard, conteur professionnel, rencontre des personnes âgées hospitalisées dans le Centre de soins de longue durée pour personnes âgées du CHU de Grenoble, le CGS (Centre de gérontologie sud). Cette structure, ouverte en 2004, accueille 124 personnes réparties comme suit : 14 en UHR, 15 en UPG et 95 en USLD.

Il a été décidé, pour des raisons internes, que Thierry Richard, ne se rendrait qu’épisodiquement dans les unités UHR et UPG. Ses prestations se tournent donc essentiellement vers les 95 autres personnes. Parmi celles-ci, certaines sont atteintes de la maladie d’Alzheimer, d’autres ont de graves séquelles après un AVC, d’autres encore, touchées par de multiples pathologies terminent leur vie dans ce service. Elles ont entre 51 et 104 ans…

La plupart d’entre elles ne sortent plus de leur chambre, voire même de leur lit et leurs proches viennent les voir aussi souvent que possible. Malheureusement, les aléas et les obligations familiales les tiennent quelques fois éloignés plusieurs jours et les visites se raréfient…

TEMOIGNAGE DE THIERRY RICHARD :
L’animatrice de cette unité, Béatrice Le Sant, m’a donc proposé le « challenge » de mettre mon « Art du Conte » au service de ces personnes dans leur chambre pour leur offrir la possibilité d’entrer dans un monde imaginaire loin de l’Hôpital et de la maladie… Avant d’aller rencontrer les personnes âgées dans les services, nous faisons le point de l’état physique et de la disponibilité des personnes que j’ai déjà rencontrées et Béatrice Le Sant me communique aussi des informations sur celles que je ne connais pas encore et qui pourraient tirer aussi beaucoup de bénéfices de nos rencontres…

Depuis 2010, nous vivons ainsi ensemble des rencontres très riches et très émouvantes, j’ai acquis une nouvelle expérience de conteur, plus intime que lors de spectacles sur scène.

Les bénéfices de ces rencontres sont maintenant bien reconnus par les professionnels du Service dans l’équipe soignante et médicale. On me demande même pourquoi je ne viens pas plus souvent…

Mes prestations sont actuellement intégralement financées par le budget « Loisirs-Vie sociale » géré par l’animatrice. Malheureusement, celui-ci ne permet pas plus d’une prestation par mois. Mes 3 heures de présence mensuelle me restreignent beaucoup dans le nombre de personnes que je peux rencontrer…

Sens du projet sur le temps long : il faut plusieurs visites pour faire connaissance, pour que la confiance s’installe et que la personne se relaxe… Quand les visites sont très espacées dans le temps, la personne m’oublie, surtout si sa mémoire est lésée par la maladie d’Alzheimer par exemple…
Par contre, il est prouvé que les émotions restent enregistrées. Et même si la personne ne se souvient plus ni qui je suis, ni que je m’appelle Thierry, je vois souvent un sourire de bienvenue sur leur visage quand nous nous revoyons…
J’ai appris à m’adapter aux déficiences sensorielles : auditives, visuelles, tactiles et liées à l’odorat et au goût.
Pour connaître les réactions des personnes rencontrées, consultez la vidéo de quelques secondes consultable sur le site Ulule.
Les autres réactions sont toutes du même ordre. Une confiance s’installe, des crispations disparaissent, la parole revient…
Avec l’expérience acquise depuis ces 4 années, je m’adresse maintenant aussi aux personnes qui ne sont plus en capacité de s’exprimer verbalement. J’ai appris à ressentir finement les émotions partagées (serrement d’une main, respiration plus régulière, expressions du visage, etc.)

Comment pouvez-vous agir ? 

En soutenant une démarche artistique qui fait la preuve de son efficacité depuis quatre ans déjà auprès des personnes âgées du C.H.U de Grenoble.

Pour donner votre contribution, rendez-vous sur la plateforme de financement participatif : www​.ulule​.com/​p​e​p​i​t​e​p​e​p​e​t​te-20
Mise minimale : 10 € (Pas de mise maximale…)


A quoi vont servir vos dons ?

- à financer dans un premier temps chaque semaine, pendant 6 mois , la présence d’un conteur professionnel au C.H.U de Grenoble
- multiplier ainsi par quatre la présence du conteur auprès des Pépites et Pépettes”
- développer notre action en direction de l’ensemble des 124 résidents du service gérontologie du C.H.U de Grenoble



Voir aussi notre article sur les bienfaits des contes auprès des personnes âgées vulnérables

Partager cet article

Sur le même sujet