Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Générations mouvement : les ainés ruraux se lancent deux défis, trois challenges et poussent une colère sur le gel des retraites

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 18/04/2014

0 commentaires

Interview du Président Gérard Vilain

Logo Générations MouvementGénérations Mouvement (Les Ainés ruraux) ont réuni 200 membres lors de leurs journées nationales annuelles à Périgueux.

L’occasion pour le président Gérard Vilain, r

écemment élevé au rang de chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur, de saluer les résultats financiers positifs du mouvement, situation idéale pour redonner une nouvelle image des Ainés ruraux, véritables acteurs de la société, engagés, auprès des pouvoirs publics à chaque niveau : local, département, national.

Le président Vilain a lancé deux défis à Générations Mouvement :
> Etre l’association la plus présente dans les CCAS (centre communaux d’action sociale)
> Faire bénéficier au maximum aux retraités qui en ont besoin des voyages de l’ANCV et du programme seniors en vacances” (Une semaine de vacances pour moins de 200 euros pour les personnes non assujetties à l’impôt).

Trois Challenges
- Savoir recruter et intégrer des responsables des clubs locaux (souvent plus jeunes)
- Développer l’opération aide aux aidants” avec ses sept modules animés par des bénévoles (médecins, infirmiers retraités)
- Bâtir des coopérations avec les municipalités (animations de la commune, CCAS)

Une colère
Le président Vilain a dénoncé le gel des pensions pendant 18 mois.
Les retraités voient leur pouvoir d’achat fondre face aux charges et à la pression fiscale qui augmentent.
Fort de ses 700 000 adhérents, Générations Mouvement, comme les autres associations des retraités, veut être considéré comme un partenaire social par les pouvoirs publics (au même titre que les syndicats de retraités salariés).
Générations mouvement s’inquiète du report de la loi d’adaptation de la société au vieillissement. Gérard Vilain pointe les ouvertures portées par Michèle Delaunay comme le fait de sortir le vieillissement de la seule perte d’autonomie” pour aller vers une vision globale du vieillissement (parcours résidentiel, aides aux aidants), revalorisation de l’APA. Il faudra pourtant traiter le poids des restes à charge” des services nécessaires tant à domicile qu’en établissement médicalisé et trouver des financements pérennes, dans un contexte de gel drastique des dépenses.

Partager cet article

Sur le même sujet