Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Cri d'alarme d'aidantes de leurs époux ! par Florence Leduc

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 19/05/2014

0 commentaires
Florence LEDUCIl y a quelques mois, Colette Roumanoff, dans une lettre ouverte, dénonçait le peu d’attention portée par les soignants à son égard,

alors même que dans l’accompagnement au quotidien de son époux, souffrant de la maladie d’Alzheimer, Colette en connait un rayon ! Adaptation constante, maintien du lien social et de la vie sociale, pour elle et pour son mari, ouverture vers l’extérieur, bref, une vraie leçon de vie dans toute sa simplicité et son ingéniosité ! C’est sans compter que lorsque survient un accident de santé, c’est la médecine qui prend le dessus, l’ascendant, la légitimité ! L’épouse, connait pas ! Celle qui sait, connait, accompagne, combat pour l’autonomie, la prise en compte de l’autre, un autre non réduit à sa maladie, connait pas ! Connait juste le petit bout de symptôme, la fièvre ! Connait les examens invasifs, très peu appropriés à ces personnes, surtout sans parler, sans expliquer, surtout en excluant l’épouse, en ne l’écoutant pas, surtout pas ! On ne sait jamais si elle était une empêcheuse de tourner en médecine !

C’est sans compter qu’elle n’existe pas, celle qui œuvre nuit et jour auprès de l’autre, dans un quotidien qui construit de l’expertise !
« 48 heures de cauchemar sont venues anéantir 3 ans de lutte pour l’autonomie » concluait Colette !
Aujourd’hui, c’est au tour de Céline de redouter les hospitalisations de son époux souffrant de la maladie à corps de Lévy, et encore plus les services d’urgence ! Dès leur arrivée à l’hôpital, on lui demande de sortir, laissant son époux désemparé, ne pouvant répondre aux questions qu’on lui pose, mal à l’aise avec cette envie permanent d’uriner…

Alors, savez-vous ce que Céline fait ? Elle n’appelle plus le médecin, elle préfère se débrouiller seule chez elle dans des situations très difficiles, juste pour éviter le cauchemar de ces hospitalisations !

Il est urgent de réformer les urgences ! De former les urgentistes à la prise en compte de ces personnes particulières ! Il est urgent de faire confiance aux aidants !
Ne ratez pas la pièce de Colette Roumanoff : www​.laconfusionite​.com

Florence Leduc
Présidente de l’association française des AIDANTS

Partager cet article

Sur le même sujet