Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Trop vieux pour conduire ? Dans l'Ain, une pétition circule

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 26/05/2014

0 commentaires

Malgré deux condamnations en 1989 et 1998 pour accidents de la route ayant entraîné la mort, et un troisième accident mortel en avril dernier, l’homme court ou plutôt roule toujours.

Mais cette fois, c’en est trop pour les habitants de Saint-Jean-Le-Vieux (dans l’Ain) qui viennent de lancer une pétition pour interdire à ce monsieur de 77 ans de s’installer au volant de son 4×4.

Le 8 juillet prochain, le Tribunal correctionnel devra se prononcer sur une éventuelle annulation du permis de conduire, suite à l’accident d’avril dernier, a toutefois révélé le journal Le progrès.


Réaction de l’Observatoire de l’âgisme :

Puisque le malade au volant est vieux, alors, tous les vieux sont des malades du volant !

Imaginons un monsieur, dont on nous dit qu’il est atteint de narcolepsie. Et que donc il peut soudainement s’endormir au volant. Ce qui expliquerait (à moins que ce soit un chauffard non malade) qu’en 30 ans, ledit monsieur ait déjà causé la mort de trois personnes : une en 1989, une seconde en 1997, une troisième cette année.

Excédés, et craignant pour leur sécurité, les habitants du village où ce monsieur habite viennent de lancer une pétition pour que son permis lui soit retiré. C’est alors que quelques journaux rendent compte de l’affaire et titrent :

Le Progrès : Une pétition pour interdire de conduire à un homme de 77 ans.“

Le Parisien : Un village se mobilise pour empêcher un septuagénaire de conduire.“

Que vient donc soudain faire l’âge du monsieur dans une affaire dont les habitants pétitionnaires expliquent pourtant qu’elle est liée à une maladie et qu’elle a causé le premier accident quand le monsieur avait 52 ans ?

Est-ce que les journalistes auraient titré un trentenaire” s’il avait trente ans ? Est-ce qu’ils auraient titré Un village se mobilise pour empêcher un homosexuel de conduire” si telle était l’orientation sexuelle du monsieur ? Une pétition pour interdire de conduire à un protestant” ou à un juif” si telle était sa religion ? Evidemment, non.

C’est bien parce qu’ils confondent en permanence âge et maladie qu’ils ne les différencient pas dans un tel titre, et qu’ils jugent personnellement qu’un conducteur de 75 ans est plus dangereux au volant qu’un de 25 ans (quand bien même les statistiques nous disent l’inverse !) qu’ils se permettent sans sourciller d’écrire cela.

Une forme d’âgisme d’autant plus insidieuse qu’elle se présente comme une évidence et renforce ainsi les clichés et la désinformation sur le sujet.

L’Observatoire de l’âgisme ne peut donc qu’espérer que nos villages se mobilisent aussi rapidement pour empêcher les journalistes âgistes d’écrire…

Partager cet article

Sur le même sujet