Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

La téléassistance : utile mais encore peu utilisée

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 02/06/2014

0 commentaires
En France, près de 500 000 personnes ont souscrit un service de téléassistance. C’est peu si l’on compare à la situation chez nos voisins britanniques qui sont près de deux millions à s’être équipés.

Selon une étude réalisée en ce mois de mai par la société Arkéa Assistance auprès de ses usagers, c’est d’abord la crainte de chuter qui motive 58% des personnes interrogées à s’équiper, et ce dès 65 ans.
Après 80 ans, les personnes âgées cherchent surtout à rassurer leurs proches, qui les incitent fortement à adopter ce système.

Les Français sont peu séduits par les pendentifs ou bracelets les reliant à une plateforme téléphonique. C’est pourquoi des systèmes plus complexes apparaissent depuis quelques années. Ils s’enrichissent de service de télémédecine, ou remplacent l’alarme par des détecteurs de chute et même d’environnement pour repérer fuite d’eau ou de gaz.

La téléassistance mobile se développe également. Alors que les systèmes d’origine devenaient inefficaces dès que la personne âgée s’éloignait de son domicile, les nouvelles solutions permettent de conserver une certaine mobilité, voire font disparaître l’aspect stigmatisant du médaillon-alarme pour le remplacer par un téléphone adapté.

Partager cet article

Sur le même sujet