Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Pour les patients Alzheimer, des verres grossissants à l'hôpital

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 30/06/2014

0 commentaires

Simple et pas cher

Et si les hôpitaux s’équipaient de simples lunettes à verres grossissants tels qu’on les trouve en supermarchés ?

L’idée est venue au Dr. Shawn Barnes, psychiatre de l’Université de Californie, à San Diego, alors qu’il observait le combat des patients âgées avec les formulaires d’inscription.

Ce n’est pas qu’ils ne comprenaient pas les formulaires ou les traitements. Ils avaient des difficultés à signer les documents parce qu’ils ne voyaient pas bien,” dit le Dr. Barnes. 

Le service de gériatrie avait bien quelques paires de lunettes à verres grossissants dans un tiroir, mais trop peu pour l’hôpital tout entier. « J’ai regardé les prix et je me suis aperçu que ces produits étaient incroyablement bon marché, deux dollars la paire”. 

Cette simple observation a donné lieu à un article scientifique publié par le American Journal of Alzheimer’s Disease and Other Dementias : les services psychiatriques hospitaliers se sont vus préconiser de s’équiper en lunettes grossissantes de grande surface pour faciliter la vie des patients touchés par la maladie d’Alzheimer.
Idée simple, pas cher et éminemment rentable : de nombreuses études montrent qu’une mauvaise vision à l’hôpital ou en maison de retraite contribue à l’isolement des personnes âgées et acccélère le déclin cognitif et la démence. 

Une personne âgée dans un environnement peu familier est d’emblée fragilisée. Si ses habitudes sont perturbées, si elle manque de sommeil et si elle réagit mal aux nouveaux médicaments, son hospitalisation génère des risques d’agitation et même d’agressivité.

Parfois des patients âgés oublient de se munir de leurs lunettes et leurs aidants ne pensent pas toujours à les équiper de ces outils de la vie quotidienne. Ceux atteints de troubles cognitifs sont incapables d’expliquer qu’ils ne voient plus rien. Fournir des verres grossissants ne résoud pas tous les problèmes de vision, mais peut aider à réduire des problèmes simples qui sinon risquent de dégénerer en conflits. 

Les aidants familiaux doivent en permanence penser aux dentiers, lunettes, canes, prothèses auditives… mais s’ils oublient, l’hôpital doit être en mesure de pallier le manque, fut-ce temporairement. 

La dernière idée du Dr Barnes est d’équiper les services gériatriques de bouchons d’oreilles pour réduire les bruits environnants et faciliter le sommeil. En plus, c’est tellement moins cher qu’un médicament et tellement moins dangereux pour l’équilibre mental.
Partager cet article

Sur le même sujet