Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Tutelle : la ministre Laurence Rossignol salue le travail des UDAF

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 15/07/2014

0 commentaires
C’est suffisamment rare pour être souligné ! La secrétaire d’état chargée de la Famille, des personnes âgées et de l’autonomie, Laurence Rossignol, invitée à participer à lAssemblée générale de l’UNAF le 21 juin dernier, a salué l’engagement et le professionnalisme de l’UNAF et des UDAF, insistant sur le travail réalisé pour améliorer la protection juridique des majeurs

.

La loi de 2007 a redéfini les contours de cette protection, a précisé la secrétaire d’état. Elle a réaffirmé le rôle essentiel des familles tout en professionnalisant les mandataires chargés d’exercer les mesures. Les UDAF déploient des efforts constants pour être au plus près des demandes des personnes et de leurs proches non seulement quand elles sont désignées par les juges mais aussi dans leurs activités d’information et de soutien aux curateurs et aux tuteurs familiaux. Ce sont elles qui sont au contact et qui préservent les personnes et les familles de nombreux abus. Je veux ici saluer leur action quotidienne, difficile, exigeante et exposée et saluer aussi la compétence et le travail de leurs salariés qui exercent cette mission au quotidien dans des conditions souvent compliquées. Je sais, par exemple, qu’on parle souvent des problèmes de sécurité, de risques physiques des personnels au guichet à la fois dans les hôpitaux et services sociaux. Vos propres personnels dans les UDAF, en charge des tutelles, connaissent eux aussi un quotidien qui n’est pas facile. Et je tiens à ce que vous leur transmettiez nos remerciements pour leur compétence et leur engagement”.

Des remerciements et un soutien non dissimulés alors même que les forums comme ceux d’Agevillage, sont souvent inondés de critiques et de présentations des difficultés rencontrées par les particuliers. Car la tutelle génère de nombreuses questions et nécessite un accompagnement bien particulier auxquels les UDAF ont souvent du mal à répondre faute de moyens et de personnels.

Bref un soutien qui devrait leur donner un nouveau souffle !

Partager cet article

Sur le même sujet