Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito : Plus de services civiques auprès des personnes âgées

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 15/07/2014

0 commentaires
photo annie de vivie
Lors de son interview télévisée du 14 juillet, le président Hollande a confirmé son objectif de 100 000 jeunes par an en service civique à la fin de son quinquennat, contre 35 000 volontaires cette année.

L’État va débloquer 100 millions d’euros sur trois ans (20152017) pour aider au déploiement de ce service civique. Il permet à des jeunes de 16 à 25 ans d’effectuer une mission d’intérêt général sur six à douze mois (auprès des personnes âgées, des sans-abris, etc.), indemnisée environ 570 euros nets par mois.

Impliquer les jeunes sur les enjeux sociaux, dynamiser les territoires, répondre aux besoins de nos concitoyens, acquérir une première expérience rémunérée ainsi qu’une formation, le service civique motive de plus en plus.

Et face aux enjeux du vieillissement, l’idée est bienvenue :
- pour lutter contre l’isolement des plus âgés (voir le micro trottir de TV Essonne) et répondre à l’appel de la mobilisation Nationale Monalisa
- pour lutter contre l’âgisme qui confronte les générations les unes aux autres, alors que le temps ne fait rien à l’affaire” comme disait Brassens. Et j’ajoute : quand on est drôle, on est drôle. Voir le retour de La minute vieille” sur Arte à 19H40 du lundi au vendredi.
- pour renforcer les associations, les collectivités locales qui recherchent des volontaires motivés tout au long de l’année et en situation de crise (fortes chaleurs, isolement territorial, périodes de vacances).

L’engagement des jeunes en service civique, l’engagement bénévole (voisins solidaires) et citoyen peuvent changer la donne concernant l’avancée en âge.
Mais ils n’exonèreront pas d’une vision politique d’une société pour tous les âges, solidaire des plus fragiles.

Partager cet article

Sur le même sujet