Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Un septuagénaire retrouvé après quatre jours dans un fossé

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 18/08/2014

0 commentaires
Des dizaines de gendarmes, un hélicoptère, une équipe cynophile, des patrouilles à cheval et de nombreux citoyens

sont restés mobilisés, quatre jours durant, pour rechercher un homme de 79 ans, atteint de la maladie d’Alzheimer.

Le mardi 12 août au matin, il avait quitté son domicile pour une ancienne scierie non loin, où il aimait bricoler. C’est son épouse qui a donné l’alerte quelques heures plus tard, inquiète de ne pas le voir revenir.

Or la zone de recherche s’étend sur plus de 5 000 hectares entre Bourgtheroulde (Eure) et Rouen (Seine-Maritime), avec notamment la forêt de la Londe-Rouvray.

C’est finalement un promeneur qui a découvert Serge Auvrard, blessé à la jambe et coincé dans un fossé d’une dizaine de mètres de profondeur. L’homme est vivant mais dans un état grave après ces quatre jours sans eau ni nourriture.

Impossible pour l’heure de déterminer comment cet homme est tombé dans le fossé. S’agit-il d’un simple accident ou est-ce lié à a désorientation typique de la maladie d’Alzheimer ?

Chaque année, des dizaines de personnes disparaissent ainsi. La plupart sont heureusement retrouvées saines et sauves. Cependant, en 2013, une série de faits divers dramatiques avait conduit le gouvernement à se pencher sur le problème. Michèle Delaunay, alors ministre en charge des Personnes âgées, instaurait à l’époque le CNBD : Comité national pour la bientraitance des personnes âgées et handicapées. Parmi les travaux engagés, une réflexion sur les bonnes pratiques en matière de géolocalisation, dispositifs qui pourraient permettre de retrouver plus facilement les personnes désorientées perdues. Mais depuis le chagnement de gouvernement en avril 2014, le CNBD a suspendu ses travaux sine die.


Partager cet article

Sur le même sujet