Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

L'excès de sel a tué 1,6 million de personnes en 2010 dans le monde

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 18/08/2014

0 commentaires

Une étude portant sur 66 pays

La consommation excessive de sel a tué 1,6 million de personnes dans le monde en 2010, indique une recherche américaine. 
Le Dr Dariush Mozaffarian, président de la faculté de sciences de la nutrition à l’Université Tufts et principal auteur d’une étude publiée par le New England Journal Of Medicine (NEJM) affirme que la surconsommation de sel (2gr par jour seulement recommane l’Organisation mondiale de la santé) a été à l’origine du décès de 1.65 million de personnes dans le monde en 2010

Les chercheurs se sont livrés à un gigantesque travail de traitement de données portant sur 66 pays (74.1% de l’ensemble des adultes de la planète) et ont tenté de mesurer la consommation globale de sel selon l’âge, le sexe et le pays. Ils ont ainsi déterminé que, en moyenne, chaque jour de l’année 2010, chaque citoyen adulte a consommé 3,95 grammes de sel, soit le double des 2 grammes par jour recommandés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
La consommation n’est pas uniforme selon le pays, mais partout la dose minimale requise par l’OMS est dépassée : cela va de 2,18 grammes/​jour en Afrique subsaharienne jusqu’à 5,51 grammes en Asie centrale.
En compilant, selon les règles de la méta-analyse, plusieurs études cliniques, les auteurs ont constaté que toute réduction de la consommation de sel entrainait une chute de la tension artérielle chez les adultes, avec des effets marqués chez les personnes âgées, les Noirs et les sujets ayant des prédispositions à l’hypertension.

Les 1,65 million de morts que les chercheurs attribuent à la surconsommation de sel représentent 10% de l’ensemble des décès dus à des maladies cardiovasculaires.
La morale de l’histoire consiste donc à réaffirmer que des politiques de santé publique vigoureuses doivent être engagées pour réduire la consommation de sel alimentaire. 
Les Américains (population trés mesurée par les statistiques) ont consommé 3,6 grammes de sel par jour en moyenne en 2010, soit 80% de plus que la recommandation de l’OMS. Les chercheurs estiment que 58.000 décès d’origine cardiovasculaire peuvent être attribuées à l’excès de sel dans l’alimentation.
Les chercheurs ne masquent pas toutefois les imperfections de leur étude, compte tenu de la nature variable et imparfaite de l’outil statistique qu’ils ont utilisé. Certaines hypothèses n’ont pas non plus pu être véritablement étayées dans la mesure où les données manquaient.

Une autre étude publiée par le même volume du NEJM montre que certaines populations dans le monde consommant peu de sel ont un niveau élevé de tension artérielle.
Partager cet article

Sur le même sujet