Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Approches non-médicamenteuses : le Noble Age travaille l'estime de soi des résidents

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 18/08/2014

0 commentaires
Développer l’estime de soi des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer : c’est l’objet d’une expérimentation au Parc de Diane, résidence du groupe Le Noble Age, à Nantes.

L’établissement a confié un groupe de résidents à une conseillère en image, le temps d’un stage de six semaines. Ateliers ou séances individuelles ont évoqué l’impact visuel des couleurs et celui, tactile, des tissus. Les personnes âgées ont également été conduites à s’interroger sur le rapport au corps à travers les vêtements, la mode et les tendances de style d’hier et d’aujourd’hui avant d’être invitées à concevoir des modèles et à les réaliser. Enfin une séance d’automaquillage a achevé le stage pour compléter la mise en beauté.
Cette démarche a permis « La découverte ou la redécouverte de ce qui convient en termes de coloris, de maquillage, de vêtements, de morphologie. Une façon de réveiller les envies et de renforcer l’estime de soi », selon l’animatrice de ces ateliers, Martine Gendrot.
Les résidents, de leur côté, ont été sensibles à des aspects très divers de cette expérience : « Ça me fait plaisir de trouver quelqu’un avec qui parler de Mme Gres » (créatrice de mode chez qui la personne a travaillé), « J’aime le rouge car il me donne confiance en moi, je suis quelqu’un de réservé » ou bien encore « J’aime être bien habillée. Là, je porte des chaussons mais habituellement, je porte des talons ».
Partager cet article

Sur le même sujet