Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

La prise en charge des malades Alzheimer et de leurs proches au sein des Résidences Retraite du Groupe ORPEA

Auteur Rédaction

Temps de lecture 5 min

Date de publication 09/09/2014

0 commentaires
La maladie d’Alzheimer est une maladie éprouvante pour la famille et les proches des malades, qui se trouvent souvent démunis face aux difficultés du quotidien, aux troubles du comportement inattendus, aux multiples interlocuteurs à rencontrer…
A l’occasion de la Journée Mondiale de lutte contre la maladie d’Alzheimer (le 21 septembre prochain), et dans la continuité des actions d’aide aux aidants menées toute l’année au sein de nos maisons de retraite, les équipes ORPEA partagent leur expérience et apportent des conseils pratiques dans le but de les aider à bien vivre leur rôle d’aidant.

QUELQUES CONSEILS POUR SOUTENIR LES AIDANTS :
Il est primordial pour l’entourage familial de comprendre la maladie afin d’adapter son quotidien, organiser une prise en charge spécifique et s’entourer de professionnels qualifiés. Voici quelques conseils de la Direction Médicale du Groupe ORPEA :

Savoir repérer les symptômes :
Généralement, la maladie s’installe progressivement, presque insensiblement. L’entourage peut néanmoins commencer à s’interroger s’il note chez son parent des difficultés à :
- Mémoriser de nouvelles informations, 
- Effectuer des tâches familières ou administratives, 
- Organiser son quotidien, 
- Se repérer dans l’espace et dans le temps… 
Et ce, surtout si ces difficultés ne sont pas perçues par la personne qui les rencontre et sont accompagnées d’un désintérêt pour le monde environnant, social et familial.
Isolées, ces difficultés ne sont pas alarmantes… Ce sont leur répétition et leur conjonction qui doivent éveiller votre attention et vous conduire à consulter votre médecin traitant.

Comprendre la maladie :
La maladie d’Alzheimer est l’une des maladies neuro-dégénératives les plus fréquentes, qui provoque des troubles de la mémoire et une altération progressive des fonctions supérieures (langage, gestuelle, reconnaissance, attention, concentration).
La maladie évolue par paliers. D’abord, le malade oublie des événements récents, des noms familiers. Progressivement, il perd la notion du temps et de l’espace. Il lui devient ensuite difficile d’organiser sa vie quotidienne, avec des risques d’errance et d’accidents domestiques. Avec le temps, il a de plus en plus de difficultés à exercer son jugement et à prendre des décisions, ce qui peut le conduire à des comportements dangereux (notamment sur la gestion de ses finances). Puis le comportement diffère et des attitudes inhabituelles surgissent, avec de l’agressivité liée à l’incompréhension du malade face à ses incapacités et à la méconnaissance du savoir-faire des proches. Souvent, une dépression s’associe.

S’adapter pour mieux accompagner son proche :
- Consultez votre médecin traitant : il est votre premier interlocuteur et pourra poser un diagnostic. Des centres de consultation mémoire labellisés accueillent aussi les patients et leurs proches à tous les stades de la maladie (ils réalisent un bilan complet et proposent un projet de soins en coordination avec le médecin traitant).
- Multipliez les occasions de vous informer, de vous former et de partager votre vécu auprès de bénévoles d’associations de familles telles que France Alzheimer, dans le cadre de groupes de paroles ou de cafés des aidants. 
- Adaptez son logement pour faciliter ses déplacements et prévenir les risques de chute.
- Organisez des activités régulières pour maintenir son autonomie le plus longtemps possible, et continuez à l’associer et l’impliquer à la vie quotidienne, même si les troubles de l’attention l’empêchent de finir les tâches.
- Veillez à maintenir un bon état de santé général en surveillant le poids, la tension et le cœur, l’alimentation et l’hydratation au quotidien, ainsi que la prise de médicaments, afin d’éviter toute complication. 
- Changez votre mode de communication afin d’accompagner et inciter votre proche (et non le contraindre ou l’interdire).

DES JOURNEES PORTES OUVERTES : ECHANGES & RENCONTRES DEDIES AUX AIDANTS
Soucieuses de partager leurs pratiques, les Résidences Retraite ORPEA ouvrent régulièrement leurs portes à tous — familles, aidants et proches de malades vivant à domicile, mais aussi aux professionnels — pour proposer, selon le programme défini par chaque établissement :
- des informations et des conseils pratiques ;
- des ateliers thématiques sur la mémoire, la nutrition, ou encore l’équilibre et la prévention des chutes ;
- des informations pratiques sur les aides possibles et les solutions de répit, à domicile ou en institution ;
- des moments conviviaux, en rupture avec le quotidien, pour rompre la solitude des aidants.
Ces journées d’échanges et de rencontres s’inscrivent dans la politique du groupe ORPEA qui vise à promouvoir le lien familial si précieux et essentiel au maintien de l’autonomie le plus longtemps possible.
A l’occasion de la Journée Mondiale de lutte contre la maladie d’Alzheimer, de nombreux établissements ORPEA organisent, dans le courant du mois de septembre, une journée d’information ou de mobilisation au profit d’une association venant en aide aux malades et à leurs proches :
- des journées portes ouvertes avec, au programme, des conférences et des ateliers de stimulation animés par des professionnels (par exemple à Breuillet, Saint Vrain, Auxerre…)
- des participations à l’opération « Un jardin pour ma mémoire » en régions Poitou-Charentes, PACA, Centre, Basse-Normandie, Rhône-Alpes, Alsace, Aquitaine, Languedoc-Roussillon… au total, ce sont plus de 80 Résidences ORPEA qui ouvriront leurs portes et leur jardin le 21 septembre prochain.
- des évènements solidaires : une bourse aux jouets, aux livres et aux vêtements au Cateau Cambrésis, une balade commentée dans le Mont Saint Michel suivi d’un concert de jazz à Granville et Saint Pair sur Mer, une marche solidaire suivie d’un flash mob sur la place de l’Hôtel de ville à Saint Quentin, une course de 8 km et une marche lente à Auxerre, une soirée – concert à Soubise et Echillais au profit de France Alzheimer… 
N’hésitez pas à contacter la Résidence ORPEA proche de chez vous pour connaître son programme, 
et n’hésitez pas à y participer : l’entrée est libre et ouverte à tous !
Sans oublier la présence des équipes ORPEA sur le Village Alzheimer (place Raoul Dautry à Paris, face à la Gare Montparnasse) le 20 septembre prochain de 14h à 15h, à l’occasion d’une conférence sur le thème « L’entrée en établissement, un moment clé de l’accompagnement du proche ».





Partager cet article

Sur le même sujet