Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Un régime alimentaire est-il efficace contre la maladie d'Alzheimer ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 15/09/2014

0 commentaires

Nourrir les neurones avec des graisses plutôt qu’avec des sucres dit le Dr Serrand

Maladie d'Alzheimer- et s'il y avait un traitement ?La nutrition est-elle de quelque recours contre la maladie d’Alzheimer ? Un petit livre du Dr Michèle Serrand, Maladie d’Alzheimer- et s’il y avait un traitement ?” expose tous les avantages du régime cétonique”.

Peut-on redonner de l’énergie

aux neurones lorsqu’ils sont attaqués par la maladie d’Alzheimer ? Le Dr Michèle Serrand, gériatre dans un ehpad, estime qu’un régime alimentaire modifié et peu coûteux peut ralentir notablement l’évolution de la maladie d’Alzheimer.

Le régime cétogène — à base de cétones — permet au corps de tirer son énergie non plus des sucres ou glucides (fruits, cereales, légumes…) mais des graisses. Dans la diète cétogène, l’alimentation doit compter environ 90% de lipides, 8% de protéines et 2% de glucides”.

C’est une recherche américaine menée par le Dr Mary Newport qui a mis en lumière l’intérêt pour un produit nommé AC-1202″. Mary Newport découvre que ce produit composé de triglydérides à chaîne moyenne et que son ingestion augmente les corps cétoniques dans le sang. Ces corps cétoniques servent de carburant aux neurones et leur permettent de mieux fonctionner puisqu’ils ne sont plus capables d’utiliser correctement le glucose”.

L’aliment le plus riche en cétones est l’huile de noix de coco. Le Dr Newport en a donné deux cuillérées par jour à son mari et a découvert qu’un bénéfice était immédiatement notable.

Tout le livre est donc basé sur la bonne utilisaton des cétones — hausse des lipides, baisse des glucides — et il fournit même des recettes pour accomoder au plan gustatif un aliment comme l’huile de noix de coco au goût particulier et aux effets parfois déstabilisants pour l’organisme.

Compte tenu des déséquilibres possibles, un tel régime doit faire l’objet d’une surveillance médicale rapprochée. affirme le Dr Serrand.

Il se peut que ce régime soit sans effet sur certains patients porteurs de particularités génétiques. Mais, à lire le livre, il n’est pas nocif. Il suffit juste de vérifier que ce nouvel équilibre alimentaire soit corrigé en temps réel par des diététiciens. 

Michèle Serrand (Auteur)
EUR 14,90
Broché : 192 pages
Editeur : THIERRY SOUCCAR (3 juillet 2014)
Collection : MEDECINE
Pour commander en ligne
Partager cet article

Sur le même sujet