Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

La "cotisation autonomie" des retraités (CASA) est encore "détournée"

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 29/09/2014

0 commentaires

Interpellations du Premier ministre et des parlementaires

Conférence de presse cnrpa septembre 2014Les représentants des personnes âgées, des retraités au sein du CNRPA, les représentants des professionnels de la gérontologie (AD-PA et Fnadepa) alertent le premier ministre et les parlementaires sur la non-attribution de la CASA (contribution additionnelle d’aide à l’autonomie) qu’ils ont votée et qui doit servir à l’aide aux personnes âgées fragilisées.
Il y a urgence, les dossiers ne manquent pas.

Pour Sylvain Denis, Vice-Président du CNRPA, l’urgence est l’attribution dès le 1er janvier 2015 du montant de cette CASA (645 millions d’euros) qui est prélevée à hauteur de 0,3% sur les retraites des retraités imposables depuis avril 2013 et détournée” à ce jour vers le Fonds de solidarité vieillesse.

Pascal Champvert, Ad-PA, rappelle pourtant les urgences du secteur de l’aide aux personnes âgées fragilisées :
- Un fonds de soutien et de garantie de l’aide à domicile car une heure coûte de 20 à 21 euros et des départements tarifent encore entre 18 et 19 euros, ce qui creuse les déficits des services d’aide.
- la CASA peut venir combler les retards patents en établissements d’accueil : investissements, créations de postes, soutiens à la formation. La médicalisation des EHPAD crée immédiatement des emplois non délocalisables, rappelle Claudy Jarry. Autre source d’emplois immédiats : les investissements dans des accueils dédiés aux malades Alzheimer (PASA), la rénovation du parc des logements-foyers.
- mieux structurer les coordinations : soutenir et développer les Clic et les Maia.

Les retraités veulent être représentés dans les nouvelles instances prévues par la loi d’adaptation de la société au vieillissement.
Celle-ci créé une Conférence des financeurs” pour les actions locales de prévention.
Mais qui sont les financeurs interroge Mme Fabre du CNRPA ?
Ce sont les retraités et personnes âgées. Or ceux-ci ne sont pas prévus dans cette conférence des financeurs. Un comble.
Qui gêne-t-on ?” demande Mme Fabre au nom des retraités et des personnes âgées.

Après avoir écrit au Premier Ministre en mai, le CNRPA renouvelle l’interpellation sur l’utilisation de la CASA et la représentation des retraités. Il mobilise ses réseaux (CODERPA) vers les parlementaires de proximité, députés et sénateurs, qui ont voté cette cotisation dont l’affectation n’a pas été respectée en 2013 et 2014.
Attention à la confiance dans l’impôt ?” souligne Claudy Jarry de la Fnadepa.

Découvrez en images les représentants des retraités (CNRPA)
et des professionnels de la gérontologie
(Fnadepa et Ad-Pa)
ce 23 septembre à Paris.

Partager cet article

Sur le même sujet