Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Lutte contre l'isolement : un français sur deux prêt à aider une personne âgée une heure par semaine

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 02/10/2014

0 commentaires

Concrétiser l’envie en actions

Jean-François Serres des petits frères des pauvres et monalisaLe sondage publié dans La Croix ce 30 septembre à l’occasion de la journée internationale des personnes âgées, fait chaud au coeur : un français du deux serait prêt à donner une heure de son temps par semaine aux plus âgés.

Reste donc à transformer l’envie en actions selon l’association des petits frères des Pauvres emmené par Jean-François SERRES par ailleurs pilote de la Mobilisation nationale contre l’isolement des plus âgés (MONALISA).

Les petits frères des Pauvres constatent cette envie de s’engager, d’être utile, à tous les âges (y compris les plus jeunes).
Ils encouragent et soutiennent ces énergies avec leurs équipes citoyennes de quartier, proches des bénévoles et de leurs projets personnalisés.


Voir Jean-François Serres en images commenter ce sondage
à l’occasion de la distribution nationale de 70 000 Fleurs de la fraternité


Cette volonté d’investissement personnel des français vient contraster les résultats d’une enquête du CREDOC Conditions de vie et aspirations » qui montre une crainte quant à l’inefficacité des politiques sociales plus globales.
Depuis 2008, l’opinion porte un regard plus sévère sur les chômeurs ou les bénéficiaires de minima sociaux. Nos concitoyens sont de plus en plus nombreux à craindre les effets déresponsabilisants des politiques sociales, à tel point que le soutien à l’Etat-Providence vacille. Cette situation est atypique car, habituellement, en temps de crise, l’opinion attend généralement davantage d’intervention de la part des pouvoirs publics en direction des plus démunis”.

Partager cet article

Sur le même sujet