Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

L'activité physique difficile et répétée, outil de "déparkinsonisation"

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 06/10/2014

0 commentaires
Un article publié sur le site de France Parkinson

vise à proposer de nouvelles pistes pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

Une étude reconnaîtrait en effet les bénéfices d’une activité physique intensive sur la maladie de parkinson. Sans effet secondaire, contrairement aux traitements médicamenteux actuellement proposés, l’activité physique deviendrait ainsi une nouvelle voie de traitement, complémentaire des méthodes existantes.

D’ailleurs les bienfaits de l’activité physique sont aujourd’hui reconnus et nombre d’entreprises l’utilisent pour mener des actions de prévention. A noter notamment cette initiative présentée la semaine dernière et menée par Swiss life et Agrica, en partenariat avec Siel Bleu.

Pour découvrir l’article publié par France Parkinson

Partager cet article

Sur le même sujet