Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Une dame de 98 ans expulsée de chez elle

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 03/11/2014

0 commentaires
L’affaire a fait grand bruit la semaine dernière dans les médias. Une dame âgée de 98 ans et sa fille de 64 ans ont été expulsées par les forces de l’ordre de leur logement niçois. L’ordonnance d’expulsion avait été prononcée à la fin de l’été mais s’est concrétisée 3 jours avant le début de la trève hivernale.

Les deux femmes ne payaient plus leur loyer depuis deux ans.

Il semble donc assez légitime que le propriétaire ait souhaité récupérer son bien mais pourquoi de cette manière ? Les services sociaux maintes fois alertés n’auraient semble t‑il pas trouvé de solutions de relogement… Maître David-Bodin, un des deux avocats de la famille présent sur place mardi, s’est étonné auprès de Nice Matin qu’on n’ait pas pu attribuer un logement social, il y a déjà six mois, afin d’éviter l’expulsion”.
Si les amis des deux femmes tentent désormais de sensibiliser les élus locaux pour trouver une solution de relogement, le problème peut interroger plus largement. Car cette situation n’est pas rare. Même la veuve de Serge Reggiani, âgée de 80 ans, estaujourd’hui menacée d’expulsion…

Comment des personnes très âgées peuvent-elles supporter un tel traitement ?
Se retrouver sur un brancard dans un couloir des urgences peut-il représenter une réponse décente et acceptable de notre société à ce type de difficulté ?
N’avons nous donc rien d’autre à proposer ?

A lire aussi : Trêve hivernale : les conseils des huissiers de justice aux propriétaires et aux locataires

Partager cet article

Sur le même sujet