Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Une campagne contre les dérives sectaires dans la santé

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 09/11/2014

0 commentaires

Les plus de 80 ans seraient les principales victimes

Le Centre contre les manipulations mentales (CCMM) a lancé, lundi 3 novembre, une campagne d’information et de prévention contre les dérives sectaires dans le domaine de la santé. 
Il existerait des médecines alternatives nuisibles”, et pour y faire échec, le Centre contre les manipulations mentales (CCMM) a lancé, lundi 3 novembre, une campagne d’information et de prévention contre les dérives sectaires dans le domaine de la santé. La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) et le ministère de la Santé sont partenaires de cette campagne de communication.
Danger ! Attention aux traitements miracles et aux faux thérapeutes” est l’intitulé de cette opération destinée aux professionnels de santé et au autres acteurs publics. Le message ne vise personne en particulier, mais invite à porter attention à une multitude d’initiatives qui passent sous le fil des radars habituels.

Les patients en souffrance et principalement les patients âgés seraient les principales victimes de ces nouveaux gourous de la santé. Presque un quart (22%) des dérives ayant fait l’objet d’un signalement touchent des personnes âgées de 80 à 85 ans.
Les organisateurs de cette campagne visent principalement certains « thérapeutes autoproclamés » qui développent des méthodes non scientifiques de diagnostic et vont jusqu’à préconiser l’arrêt des traitement qui mettent en jeu le pronostic vital.

Le CCMM élargit sa mise en garde aux techniques de coaching, gestion du stress, intelligence émotionnelle… qui sont souvent une porte d’entrée pour les groupes sectaires”.
Partager cet article

Sur le même sujet