Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Sondage : les Français "accros" à l'euthanasie

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 17/11/2014

0 commentaires

Huit Français sur dix ne veulent pas d’acharnement médical pour leurs proches

Neuf Français sur dix soutiennent une action de type euthanasique pour les personnes en état végétatif. Ce pourcentage chute sous la barre des 80% lorsqu’il s’agit d’un proche, indique un sondage publié dimanche 16 novembre par Le Parisien-Aujourd’hui en France.
Si l’un de vos proches se retrouvait dans un état de coma ou d’inconscience prolongée, pensez-vous que vous souhaiteriez plutôt demander l’arrêt ou la continuation des soins ?”. A cette question, 78% des sondés prônent l’arrêt des soins. 
Le sondage a été réalisé par Harris Interactive auprès de 1.497 personnes âgées de 18 ans et plus.
Fin octobre, un autre sondage, réalisé à la demande de l’association pro-euthanasie ADMD, faisait état de 96% de personnes favorables à l’euthanasie pour des personnes souffrant de maladies insupportables et incurables”.
Les sondages montrent en tous cas que les personnes interrogées tendent à établir une différence quand le problème de la fin de vie touche un proche. 

Les deux tiers des personnes interrogées (69%) disent avoir réfléchi à ce qu’elles souhaiteraient pour elles-mêmes si elles se trouvaient en position de coma prolongé. Mais cette réflexion ne se traduit pas par des mesures concrètes. 

L’observatoire de fin de vie avait mesuré, voila deux ans, que 2% seulement des Français adultes avait consigné par écrit ses directives anticipées”.

Cet outil institué par la loi Leonetti de 2005 permet à des individus d’énoncer leur volonté concernant leur fin de vie sur la base d’un document rédigé, daté, signé, avec date et lieu de naissance, et de se prononcer pour ou contre un éventuel acharnement thérapeutique.

Pour un autre regard sur la fin de vie, on peut aussi consacrer un peu de temps à l’émission de M6 Zone interdite”: Droit de mourir, l’enquête qui dérange”
Partager cet article

Sur le même sujet