Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Grande dépendance des femmes : proposition du CNFF

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 15/12/2014

0 commentaires

Le conseil nationale des femmes françaises (CNFF) a présenté ce 1er décembre ses propositions concernant la grande dépendance, une affaire de femmes.

Pour une société mieux adaptée au vieillissement
► Encourager au niveau individuel l’anticipation du vieillissement à tous les niveaux (financier, choix personnels, habitat, information sur les personnes de confiance et les directives anticipées etc…)
Simplifier le système et l’organisation des soins en intégrant le social et le médical à l’échelle d’un territoire :
Il apparait en effet que les fragmentations des systèmes sanitaires et sociaux sont à l’origine de nombreuses ruptures dans le parcours de soins des personnes âgées dépendantes.
Afin de mieux adapter l’offre de soins aux besoins des populations, à rationaliser leur organisation et améliorer la lisibilité du système pour les professionnels comme pour les usagers , une politique ambitieuse d’intégration, s’appuyant sur les MAIAs ( Maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades Alzheimer ) au niveau local, et sur un travail commun des ARS (Agences Régionales de Santé) et des conseils généraux, s’avère indispensable pour permettre une réelle gouvernance.
Cette politique d’intégration sera favorisée au niveau national par un dispositif législatif adapté permettant de « penser ensemble » les organisations sanitaires et sociales, et complétée par un discours politique fédérateur et une communication volontariste. L’expérimentation PAERPA (parcours santé des ainés) n’a de sens qu’intégré au dispositif MAIA.
Valoriser les métiers de services aux personnes âgées et/​ou handicapées
► Mener des études prospectives sur les besoins à venir et les dispositifs d’accueil nécessaires à une échelle géographique pertinente pour prévenir les déserts des zones rurales ou péri urbaines dans le cadre des schémas départementaux gérontologiques
► Evaluer la qualité de la prise en charge au niveau des départements

Pour aider les aidants
► Développer les dispositifs permettant des temps de pause (maladie, accident, évènements divers) et de répit aux aidants : de l’accueil de jour au séjour de plus longue durée
Aménager la conciliation vie familiale vie professionnelle afin de permettre et faciliter le congé pour les aidants familiaux
► Favoriser le recours aux nouvelles technologies : adaptation de l’habitat, domotiques, robots aidants, détecteurs de chute, prise de médicaments, géolocalisation etc…
Développer l’accès à des services de soutien et d’information adaptés aux besoins des aidants, des familles et de l’entourage

Partager cet article

Sur le même sujet