Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

"Murmures amoureux", un projet de création théâtrale de l'Atelier Marcadet, mené avec la collaboration de résidents en foyers logements pour personnes âgées

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 19/01/2015

0 commentaires
Murmures amoureuxDéjà réalisé dans plusieurs communes d’Ile de France, Murmures amoureux” prend aujourd’hui un nouvel envol. Cette création théâtrale, réalisée à partir de récits amoureux de personnes âgées s’installe maintenant à Nanterre.

Avec cet homme-là, on s’est connus tout petits, à 3 ou 4 ans. On s’est côtoyés tout le temps, et j’avais dans la tête que c’était mon mari.

Que ce serait mon mari. Mais finalement, lorsqu’il a été en âge de se marier, sa mère l’a poussé dans les bras d’une autre, et il a fini par l’épouser. J’ai eu un chagrin terrible. J’avoue que je lui en ai voulu, à sa mère. Elle voulait l’autre jeune fille. J’ai rien dit… Peut-être qu’il tenait plus à l’autre jeune fille qu’à moi, ou… je sais pas, j’ai jamais bien su. Mais il s’est marié avec une autre, avec qui il a eu plein d’enfants.
Cette jeune fille, peut-être qu’il l’aimait, peut-être plus. Mais je sais que sa mère y est pour beaucoup, et c’est plus à sa mère que j’en veux. Lui je l’aimais tellement, j’étais éblouie sûrement. Je pense qu’il m’aimait un peu, mais que ce n’était pas non plus un amour profond, car il ne m’aurait pas laissée, quand même. Il savait que je l’aimais. Et finalement, j’ai su m’effacer.“

Des récits comme celui-là, il y en a beaucoup dans Murmures amoureux”... De la tristesse, de l’émotion, de la tendresse… mais surtout beaucoup d’amour autour de ces histoires, qui sont d’abord des récits de vie…

Mais construire Murmures amoureux” exige du temps. D’abord il faut mener des entretiens avec des personnes âgées, souvent des résidents d’ehpad ou de foyers logements. recueillir leur parole, entrer dans leur intimité. Ensuite il faut retranscrire et réécrire ce qui pourra devenir un texte de théâtre. Enfin des comédiens mettent en lecture ces textes.

Au cours d’entretiens, nous rencontrons tout d’abord une quinzaine de volontaires”, écrit Emilie Leconte, Directrice artistique de l’Atelier Marcadet. Ces entretiens portent sur la place de l’amour dans la vie, passée ou présente, des résidents. Ils sont enregistrés chez eux, dans le foyer dans lequel ils habitent. Ils nous confient leurs histoires personnelles, évoquant les passions ou les déceptions amoureuses qu’ils ont vécues.

Après avoir recueilli ces différents témoignages, il s’agit ensuite d’en extraire « la moelle »,
de réécrire, de chercher à unir ces différents parcours de vie, tout en restant au plus près de leur parole d’origine. C’est donc à partir de ces conversations enregistrées que sera conçu un texte dramatique retraçant la façon dont ces personnes âgées ont traversé « amoureusement » le siècle. Bien que très directement inspiré de ces témoignages, le texte écrit par la suite respectera l’anonymat des personnes qui ont accepté de se confier.

Cette création est née d’une envie d’écrire différemment pour le théâtre, en plaçant ces résidents au coeur même d’un projet, en écrivant un texte construit à partir du vécu de personnes aujourd’hui âgées mais qui nous parlent avec émotion et entrain de leur jeunesse. A travers l’écriture de leur autobiographie théâtrale, il s’agit ici de leur restituer leur parole après l’avoir retravaillée « théâtralement ». En ravivant les souvenirs, en faisant ressurgir des périodes enfouies, nous avons pu remarquer à quel point ces personnes ont envie de transmettre et de partager leur histoire.

Au cours de ces conversations, on découvre l’espace de leur mémoire, cet endroit qui leur permet de revivre de manière concrète les événements du passé. Qu’elles puissent transmettre leur vécu nous est alors apparu, pour eux comme pour nous, une chose essentielle”.

En savoir plus
www​.ateliermarcadet​.com

Partager cet article

Sur le même sujet