Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

La consommation de sel moins nocive après un certain âge

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 26/01/2015

0 commentaires

Une étude américaine sur les personnes âgées

Les méfaits de l’excès de sel sur les maladies cardiovasculaires ne sont plus à démontrer. Mais une étude menée par une équipe de recherche de la faculté de médecine de Wake Forest (Caroline du Sud) montre que les risques s’atténuent avec l’âge.

L’équipe de chercheurs menée par Stephen Kritchevsky a suivi la consommation de sel de 2.642 personnes âgées de 71 à 80 ans pendant 10 ans. Il est apparu que les risques encourus par les personnes consommant entre 1.5 g et 2.3 g de sel n’étaient pas plus élevés que les risques encourus par les personnes consommant moins de 1.5 g par jour.

Les chercheurs ont seulement observé une montée du risque en termes d’infarctus, d’insuffisance cardiaque ou de mortalité au-dessus de 2.3 g. Un effet à confirmer car il n’était observé que chez les femmes et les Afro-américains.

Les auteurs jugent nécessaire de mener d’autres études « afin de conforter ces résultats ».

En France, un homme en consomme 8,7 grammes par jour en moyenne – hors sel de table‑, une femme 6,7 g. 
Aux Etats-Unis, le seuil de 2.3 grammes de sodium correspond à celui à ne pas dépasser chez les adultes, celui de 1.5 gramme s’appliquant après 70 ans.
Partager cet article

Sur le même sujet