Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Habitat : Quoi de neuf concernant les aides financières en 2015 pour les travaux de rénovation thermique dans l'habitat ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 26/01/2015

0 commentaires
Quoi de neuf en matière d’aide à la rénovation thermique ?

Depuis le 1er janvier 2015, certaines aides ont changé. On fait le point.

Pour bénéficier du crédit d’impôt, de nouvelles règles s’imposent :
Les professionnels réalisant les travaux doivent désormais être « Reconnus garant de l’environnement » (RGE)
Le taux unique du CITE (Crédit d’impôt) est fixé à 30%
Il n’y a plus d’obligation de réaliser un bouquet de travaux. Sont éligibles : l’isolation du plancher bas, les volets isolants, les portes d’entrée, les appareils de régulation, les équipements de raccordement à un réseau de chaleur, le calorifugeage.

L’Eco prêt à taux zéro (EcoPtz) :
Les caractéristiques à respecter pour les isolations et les systèmes deviennent ceux du Crédit d’impôt (CITE)
De nouveaux travaux « complémentaires » peuvent être pris en compte dans l’écoPtz. Il s’agit de l’isolation du plancher bas sur sous-sol, vide sanitaire, passage ouvert, la mise en place de volets roulants isolants ou de portes d’entrée, le calorifugeage, les appareils de régulation, les équipements d’individualisation des frais de chauffage ou d’eau chaude sanitaire.

Aides de l’agence nationale de l’amélioration de l’habitat (Anah) :
Depuis le 1er janvier 2015, les ménages modestes sont de nouveau éligibles aux aides de l’Anah.
La prime forfaitaire (initialement de 3000 euros) est modifiée. elle est désormais de 2000 euros pour les ménages très modestes et de 1600 euros pour les ménages modestes.

Effilogis :
Le montant des aides évolue pour cette année 2015 :

Projet de rénovation global pour les propriétaires occupants :
- La subvention passe de 5000 à 4000 euros
- Le bonus qualité de l’air de 1000 euros disparaît
- Le bonus éco matériaux d’un montant de 1000 euros apparaît

Projet de rénovation global pour les propriétaires bailleurs de logement(s) à loyer conventionné :
- Le bonus performance passe de 1000 à 2000 euros par logement

Projet de rénovation par étape pour les propriétaires occupants :
- L’aide pour la première étape passe de 3000 à 2500 euros
- L’aide pour la deuxième étape passe de 4000 à 3000 euros

Pour plus d’informations : voir le site de l’Ademe

Partager cet article

Sur le même sujet