Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Vivre chez soi

Télémédecine : la DGOS et le CISS lancent une campagne vidéo pour informer le grand public

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 16/02/2015

0 commentaires

Afin de réduire les fractures territoriales, de garantir aux Français la permanence et la continuité des soins auxquels ils ont droit, de développer les prises en charge pluridisciplinaires et d’améliorer la qualité des pratiques professionnelles, la stratégie nationale de santé lancée par Marisol Touraine, ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, entend faciliter le recours aux nouvelles technologies et, parmi elles, à la télémédecine. 

Pour répondre aux craintes exprimées par les français dont la perte de confidentialité – et éviter qu’elles ne constituent un frein au déploiement du dispositif – une action de promotion de la télémédecine a été conçue par le ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes en lien avec le Collectif interassociatif sur la santé (CISS).

Support phare de cette action, une vidéo démontrant la valeur ajoutée du recours à la télémédecine. La vidéo illustre 3 situations concrètes de prise en charge : « Télé AVC Artois-Hainaut » (centre hospitalier de Lens), « Le suivi clinique à domicile (SCAD) de patients insuffisants cardiaques » (centre hospitalier universitaire de Caen), « La prise en charge de patients détenus au sein d’une Unité Sanitaire » (hôpitaux de Lannemezan).

Grâce à ces 3 situations, les bénéfices de la télémédecine sont immédiatement compréhensibles : égal accès aux soins et amélioration des délais de prise en charge, maintien de la qualité du diagnostic par un partage des informations rapide et performant entre professionnels de santé, limitation des complications liées à une prise en charge trop tardive – en particulier pour les accidents vasculaires cérébraux (AVC).

La vidéo est téléchargeable ici.

Partager cet article