Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Grippe: Marisol Touraine déclenche le plan sanitaire ORSAN

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 22/02/2015

0 commentaires

Augmentation de la mortalité en PACA

Marisol Touraine, ministre de la Santé, a déclenché jeudi 19 février, à l’échelle nationale le plan ORSAN pour tenter d’enrayer l’épidémie de grippe saisonnière qui a déjà touché plus de 2 millions de personnes. Le Plan Orsan est une réorganisation de l’offre de soins en fonction de situations sanitaires exceptionnelles.
Le pic de l’épidémie de grippe qui a déjà touché plus de deux millions de personnes ne semble pas encore atteint.

Après que plusieurs instructions ont été adressées en janvier et février aux agences régionales de santé (ARS) et aux établissements de santé pour contrer une épidémie de grippe qui a déjà touché plus de 2 millions de personnes, Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a déclenché, jeudi 19 février, le plan national ORSAN Epidémie (organisation de la réponse du système de santé en situations sanitaires exceptionnelles), décliné au niveau régional, et encourage l’activation des dispositifs « hôpital en tension ».

La ministre a donc demandé aujourd’hui aux ARS, en lien avec les acteurs du secteur sanitaire et social, de renforcer les actions déjà mises en œuvre :

- Mobilisation du secteur ambulatoire (médecine libérale) pour favoriser au maximum la prise en charge ambulatoire des malades et ne recourir à l’hospitalisation que pour les situations d’urgences le nécessitant. Des recommandations concernant la prise en charge et le traitement des cas de grippe ont déjà été diffusées.
- Mobilisation de l’ensemble des établissements de santé, y compris les établissements privés, pour accompagner la mise en œuvre des dispositifs de réponse aux situations sanitaires exceptionnelles : dispositif « hôpital en tension » et, le cas échéant, les plans blancs. Ces dispositifs doivent permettre de déprogrammer des activités non indispensables, d’ouvrir des lits supplémentaires, de rappeler des personnels et de renforcer ponctuellement les équipes de professionnels de santé dans les établissements en difficulté.
- Mobilisation du secteur médico-social pour assurer la prise en charge sur place des malades dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

Marisol TOURAINE rappelle à cette occasion l’importance de la vaccination anti grippale, notamment pour les personnes âgées, fragiles et les professionnels de santé.
L’agence régionale de la santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) a fait état vendredi 20 février, d’une augmentation de près de 20% de la mortalité des personnes âgées. Pour les personnes de 85 ans et plus, cette hausse est estimée à 19 %, soit un excès d’environ 550 décès par rapport au nombre attendu calculé sur les années 2011 à 2014, souligne l’ARS dans un communiqué, précisant que la hausse est observée dans toutes les régions françaises”.

Bien entendu, la part des décès attribuable à la grippe n’est pas connue, mais le virus de la grippe « reste un facteur aggravant, voire mortel, pour les personnes fragilisées par l’âge ou la maladie”, indique l’ARS.
Partager cet article

Sur le même sujet