Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

La fracture numérique des seniors peut être réduite

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 16/03/2015

0 commentaires

La société Aeticom tente d’établir des règles pour raccrocher les seniors au web

Deux études réalisées par la société Aeticom sur les usages numériques des seniors montre qu’un décrochage a eu lieu en fonction de l’âge.
- 78% des non internautes ont plus de 60 ans ;
- 52% des retraités et 69% des plus de 70 ans ne voient pas l’intérêt d’être connectés
- 37% des 60 – 69 ans et 10% des 70 ans seulement et plus se jugent utilisateurs d’Internet « compétents »
- 55% des 60 – 69 ans et 89% des 70 ans et plus ne font jamais d’achats en ligne ;
- 38% des +70 ans et 28% des retraités trouvent Internet trop compliqué à utiliser.

Mais ce décrochage peut être compensé
L’objet de l’étude est de convaincre les entreprises que les personnes âgées non connectées représentent un potentiel commercial sous exploité. 35% des ventes seraient perdues en ligne du fait de la non adaptation des sites aux besoins des seniors.

Les raisons de cette désaffection sont simples :
Une partie importante des seniors est partie à la retraite avant la généralisation des ordinateurs connectés.
L’obsolescence rapide des équipements est aussi un facteur de désintérêt.
La multiplication des supports et des sites qui peuvent être parcourus sans problème d’interface doit encore être améliorée.

Aeticom a mené des entretiens qualitatifs sur l’usage des sites
Première étude : agences de voyage
- 80% des abandons proviennent d’utilisateurs moyennement à l’aise (25% environ) sur Internet.
- Le taux d’erreur et d’abandon est presque nul lorsque la personne connait déjà le site ou que son interface rappelle d’autres sites connus.
- Les notes de satisfaction inférieures à 3 sur 5 sont principalement le fait d’utilisateurs moyennement à l’aise ou d’utilisateurs qui ont fait un abandon.

Deuxième étude : agrégateur de presse et maquette améliorée
Aucun des participants à l’étude ne connaissait le site agrégateur de presse qui leur a été présenté. Moins d’un sur deux est parvenu à s’orienter.

- 67% des personnes interrogées ont donné une note inférieure à 35 pour la facilité d’usage
- 72% des participants ont donné une note de qualité inférieure à 35 pour la page d’accueil, la structure et le système de navigation du site 
- 64% ne souhaitent pas retourner sur ce site.

Sur une maquette améliorée, 97% des utilisateurs ont réussi à s’orienter
- 84% des répondants ont noté 45 et plus pour la facilité de réalisation des tâches.
- 89% des participants ont donné une note supérieure ou égale à 45 pour la page d’accueil et leur capacité à s’orienter
- 73% ont souhaité retourner sur ce site s’il venait à exister un jour.

Aeticom a conçu une grille de 193 règles de bonnes pratiques dans la conception d’un site web à destination des seniors.

Parmi elles :
  • Carte mentale du site : permettre à l’utilisateur de se créer une carte mentale du site : Concentrer l’information importante en haut du site, faciliter la lecture, diversifier les chemins de navigation.

  • Navigation : le respect des conventions connues facilite l’apprentissage : cohérence entre les pages, intitulés des menus, surlignage des liens, etc.

  • Services : capitaliser sur le contact humain et proposer des fonctionnalités de confort : barre de recherche optimisée, messages de rappel ou d’alerte, etc.
Partager cet article

Sur le même sujet