Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Un français sur 2 ne connaît pas l'APA, selon une étude de la Drees

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 20/04/2015

0 commentaires
Les Français connaissent-ils les principales prestations sociales ? La Drees, dans son baromètre annuel réalisé avec BVA, a analysé et évalué les connaissances des Français en matière de prestations sociales.

Il en ressort que plus de 95% des Français ont entendu parler du revenu de solidarité active (RSA), des aides au logement et des allocations familiales.
Certaines prestations restent en revanche peu connues : c’est le cas notamment de l’APA, allocation personnalisée d’autonomie (52%) des personnes âgées et de l’aide pour l’acquisition d’une complémentaire santé (32%).

La majorité des Français a entendu parler des principales prestations sociales, mais dans des proportions assez variables.

La connaissance des prestations sanitaires et sociales est largement partagée : plus de trois quarts des Français ont entendu parler du RSA (97%), des aides au logement (97%), des allocations familiales (99 %), de la couverture maladie universelle complémentaire ou CMU‑C (90%), de l’allocation pour les adultes handicapés ou AAH (78 %) ou encore du minimum vieillesse (74%).

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA), qui permet d’aider à la prise en charge des personnes dépendantes, n’est en revanche connue que de la moitié des Français (52%) selon le Baromètre. Elle est davantage connue par les ménages les plus aisés que par les plus modestes, et sa notoriété augmente avec l’âge.
L’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé est aussi méconnue, ce qui contribue probablement à expliquer le faible recours à cette prestation. Seulement trois Français sur dix en ont entendu parler. Cette aide permet pourtant à des ménages modestes de recevoir un « chèque santé » pour participer au financement de leur assurance maladie complémentaire.
Cette faible notoriété contribue probablement à expliquer que de nombreux bénéficiaires potentiels de l’ACS n’y ont pas recours. En effet, selon les estimations de la Drees, plus des trois cinquièmes des personnes potentiellement éligibles n’ont pas recours à l’ACS en 2013, soit plus de deux millions de personnes.

A noter que 3 000 personnes ont été interrogées dans le cadre de ce Baromètre en 2014. L’enquête a été réalisée par l’institut BVA pour la DREES.
http://​www​.drees​.sante​.gouv​.fr/
http://​www​.bva​.fr/fr/

Partager cet article

Sur le même sujet