Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Un risque plus élevé de mélanome chez les baby-boomers

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 04/05/2015

0 commentaires
C’est une étude menée chez nos voisins britanniques qui montre que le risque de développer un cancer de la peau après 65 ans est aujourd’hui sept fois plus élevé qu’il y a 40 ans. En cause : la mode du bronzage et le tourisme de masse.

En France, même si les chiffres ne sont pas aussi élevés, la tendance est aussi à la hausse : la fréquence du mélanome cutané a été multipliée par quatre environ entre 1980 et 2012. On recensait ainsi 4 mélanomes cutanés pour 100.000 femmes en 1980, contre 11 en 2012 (tous âges confondus). Chez les hommes, la proportion est passée de 2,5 pour 100.000 à 10,8 sur cette même période.

En effet, la mode du bronzage, avant que l’on ait conscience des dangers associés à l’exposition au soleil, a conduit toute une génération à s’exposer sur les plages sans protection, ainsi qu’à utiliser les cabines à UV.

Toutes les informations sur cette étude, en anglais, ici et sur le mélanome, sur le site de l’Inca.

Partager cet article

Sur le même sujet