Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Précarité énergétique : les ménages francs-comtois particulièrement exposés

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 11/05/2015

0 commentaires
L’Insee vient de rendre publique une étude réalisée par Yves Lebeau (Insee Franche-Comté) et Patrice Perron, (Dreal Franche-Comté) sur la situation énergétique des ménages francs-comtois.

Ils y démontrent que les ménages francs-comtois semblent beaucoup plus exposés à la vulnérabilité énergétique que la moyenne des Français vivant en métropole, tant pour les dépenses de chauffage du logement que les déplacements contraints en voiture.

Un climat rigoureux et un degré d’urbanisation plus faible seraient les principaux facteurs explicatifs.

Dans les communes rurales, les logements individuels, plus grands et plus énergivores, prédominent. Les ménages les plus pauvres et les personnes seules sont davantage concernés par la vulnérabilité liée au logement.

A noter que parmi les personnes seules, les personnes âgées et les jeunes sont les plus exposés.
Les revenus plus faibles (baisse des revenus au moment de la retraite) ne permettent pas toujours de disposer d’un niveau de revenu suffisant pour subvenir aux besoins énergétiques. Ainsi, les cas de vulnérabilité sont les plus fréquents pour les ménages d’une seule personne (53 %), avec une surreprésentation des personnes âgées de 75 ans et plus. Dès que le ménage compte plus d’une personne, le taux de vulnérabilité est en moyenne inférieur à 29 %.

Pour lire l’étude complète, c’est ici

Partager cet article

Sur le même sujet