Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito : My positive impact

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 29/05/2015

0 commentaires

Faire sa part

Annie de Vivie

Six mois avant la conférence Paris Climat 2015 (COP 21) et à l’occasion de la semaine du développement durable, la rédaction d’Agevillage se mobilise pour vous mobiliser. « A chacun sa part » explique le mouvement « tous colibris » imaginé avec Pierre Rabhi.

Si nous ne contenons pas la hausse de la température moyenne de notre planète Terre de 2°C d’ici la fin du siècle, le GIEC (groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) prédit un emballement incontrôlable. Les prévisions sont inquiétantes (si l’eau et la nourriture se raréfient, des centaines de millions de personnes vont migrer avec les risques de tensions voire de guerres associés). Un discours catastrophiste risque aussi de pousser au fatalisme, à l’immobilisme.

La COP 21 va chercher un consensus entre 196 pays. La prise de conscience avance : nous n’avons pas de plan B, de planète B, rappelle Ban Ki-Moon.

Alors, sans attendre des décisions internationales, nationales, les citoyens de tous les âges se mobilisent. Les pouvoirs publics ne pourront agir sans la société civile, les entreprises, les associations. Il faut s’allier. L’Etat n’a pas le monopole de l’intérêt général, explique le mouvement des entrepreneurs sociaux.

Rien de pire que l’indifférence, a martelé le Président de la République dans son discours au Panthéon cette semaine. Il nous faut regarder la réalité de l’impact climatique de nos choix, mais aussi intégrer des données nouvelles, inédites dans l’histoire de l’Humanité, comme la révolution de la longévité qui est aujourd’hui une réalité avec cinq générations qui vivent ensemble dans les quartiers, dans les villages.
Les quatre résistants entrés au Panthéon ont su dire non, se lever, agir. Pendant la guerre. Puis sur les enjeux de société majeurs que sont l’éducation, la lutte contre les exclusions, les traitements inhumains…

Leur exemple nous pousse à agir, à prendre notre part. Rien n’est jamais acquis, irrémédiable.

Agevillage va donc vous inviter à vous impliquer, à votre échelle, à votre endroit, sur les enjeux du développement durable. Dans les maisons de retraite, les services à domicile, la réflexion-action est lancée (Add’Age).

Informez-vous : ce 4 juin aura lieu le 5e Forum « Vivre ensemble » sur le thème « Le changement climatique : entre subir et agir » au CESE, Conseil économique social et environnement à Paris.
Lire aussi le « Manifeste pour un monde solidaire » écrit par deux fonceurs : Jean-Guy Henckel, de Jardins de Cocagne et Jean-Marc Borello, du groupe SOS.

Découvrez le mouvement Bleu-Blanc Zèbre et participez à la campagne citoyenne « My Positive Impact » lancée par la Fondation Nicolas Hulot. Mobilisons-nous pour que les bonnes idées de quelques-uns deviennent une chance pour tous”.

Aux actes citoyens !

Partager cet article

Sur le même sujet