Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Grippe : 18 300 décès cette année, la réaction de l'AD-PA, et le possible rôle des aides à domicile

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 01/06/2015

0 commentaires
L’InVS a présenté ses chiffres de mortalité due au virus de la grippe cette année. Devant la baisse de la couverture vaccinale et les 18 300 morts en excès, l’AD-PA réclame une meilleure politique de prévention, et le secrétariat aux Personnes âgées envisage de nouveaux relais au vaccin en la personne des aides à domicile.

L’épidémie de grippe a duré cette année 9 semaines, occasionné 2.9 millions de consultations, près de 30 000 passages aux urgences, 3 133 hospitalisations parmi ces passages dont 47% chez les 65 ans et plus. Et surtout, l’InVS constate un excès de 18 300 décès toutes causes confondues pendant l’épidémie de grippe. Concernant à 90% les sujets âgés de plus de 65 ans, cet excès de mortalité étant lié à la grippe et à d’autres facteurs hivernaux. Comme l’indique l’InVS, on observe une poursuite de la baisse de la couverture vaccinale des populations à risque avec 53% de personnes à risque non vaccinées contre la grippe.

Réaction de l’AD-PA
Dans un communiqué datant du 23 mai, l’AD-PA souligne qu’en « établissements, le sous-effectif a pu être compensé grâce à l’engagement des personnels, qu’il importe de saluer, ainsi que par le taux élevé de vaccination ». Mais, « la question majeure concerne l’aide aux personnes âgées à domicile et la nécessité de renforcer la lutte contre l’isolement ainsi que la prévention. Il s’agit de développer les aides aux personnes, même peu handicapées, pour les conseiller sur leur santé (par exemple la vaccination) et les accompagner ensuite dans ce type de démarche. Il s’agit aussi de mieux identifier l’apparition des premiers symptômes car beaucoup de personnes tardent encore trop à consulter leur médecin » poursuit l’AD-PA.

Rôle des aides à domicile ?
Le secrétariat aux Personnes âgées a ainsi décidé de déclencher à l’automne une campagne de sensibilisation à la vaccination, par le biais des fédérations d’aides à domicile. Celles-ci, identifiées comme « militantes » du vaccin seront incitées à relayer l’information auprès des personnes aidées. Ce partenariat sera mieux défini dans les semaines à venir.

Partager cet article

Sur le même sujet