Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Qu'y a t-il dans le dossier pharmaceutique ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 01/06/2015

0 commentaires
Logo dossier pharmaceutiqueDétenu par 35 millions de français, soit plus d’un sur deux, le dossier pharmaceutique est un outil informatique, créé et consulté par le pharmacien, avec l’accord express du patient ou celui de son représentant, sur présentation de la carte vitale.

Chaque enfant peut bénéficier d’un dossier pharmaceutique, par ailleurs totalement gratuit.

Individuel et nominatif, il contient des informations sur l’identité du patient et sur les médicaments qu’il prend, médicaments prescrits et délivrés au cours des 4 derniers mois, avec ou sans ordonnance, ainsi que les traitements en cours. Y sont indiqués le nom du produit, la quantité, le numéro de lot pour la traçabilité… Ce dispositif permet au pharmacien de contrôler les éventuels risques de contre-indications ou d’interactions médicamenteuses et de conseiller le patient.

En place depuis 2009, il continue de s’améliorer avec le temps. Désormais, les vaccins achetés par le patient sont aussi mieux signalés et conservés dans le dossier pendant 21 ans, ce qui permet au pharmacien d’indiquer les dates de rappel.

Le pharmacien aussi y trouve un avantage. Il est prévenu par le réseau lorsque des lots de médicaments doivent être retirés de la vente pour défaut de fabrication. Une autre fonction d’alerte est aujourd’hui en test dans trois régions sur les ruptures d’approvisionnement signalées par les industriels. L’idée étant de permettre au pharmacien d’anticiper la pénurie si elle est de courte durée ou prévenir ses patients du retour du médicament dès que le laboratoire l’en avertit.

Du côté des autorités sanitaires enfin, le dossier pharmaceutique présente également un intérêt. Il permet de récolter des informations sur la consommation des médicaments pour mener des enquêtes de santé publique, à partir de données anonymisées par respect de la vie privée des patients. Des messages d’alerte sanitaire (légionellose, canicule…) peuvent aussi être adressés à tous les pharmaciens en un temps record.

Toute consultation ou modification du dossier nécessite la carte vitale ainsi que l’accord du patient. Le refus de consultation du tout ou partie du dossier y est mentionné.

Partager cet article

Sur le même sujet