Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Les députés s'engagent pour l'emploi à domicile, solidaire, citoyen et responsable, créé par les particuliers employeurs

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 22/06/2015

0 commentaires
Il faut agir, et agir vite, pour préserver le potentiel de l’emploi à domicile et lui donner des perspectives”, soulignait François Rebsamen, ministre du Travail, lors des Etats généraux de l’emploi à domicile qui se sont tenus le 8 décembre dernier au Conseil économique, social et environnemental. Réu

nis le 3 juin à l’initiative de la FEPEM (Fédération des particuliers employeurs de France), une vingtaine de députés, issus de la majorité et de l’opposition, membres de 3 Commissions (Affaires sociales, Finances et Lois), ont débattu et dégagé les réflexions nécessaires à la reconnaissance du statut de particulier employeur.

Marie Béatrice Levaux, présidente de la FEPEM, a commencé par présenter les enjeux actuels des emplois à domicile, d’un point de vue économique, social et sociétal. Les résultats de la première consultation nationale sur l’emploi à domicile( révélant notamment que 71% des particuliers estiment que la priorité pour leur secteur reste le coût de l’emploi), ont ensuite été remis aux parlementaires qui ont partagé le constat d’une responsabilité collective pour préparer l’avenir du secteur, répondre aux mutations de la société et dessiner les perspectives des 20 prochaines années.

Trois priorités majeures se dessinent pour déployer massivement l’emploi à domicile : 400.000 créations d’emplois en perspective :
- Stabiliser le statut de particulier employeur dans un cadre législatif durable
- Etudier la faisabilité d’un dispositif mensuel de réduction et de crédit d’impôt pour le particulier employeur qui facilitera, notamment pour les classes moyennes, le recours à l’emploi déclaré à domicile.
- Créer un compte personnel d’activité multi employeur (CPA), dispositif innovant adapté aux situations spécifiques des salariés du particulier employeur, qui favorisera l’émergence d’une filière professionnelle d’avenir, reconnue et valorisée

Pour la Fepem, ces priorités convergent vers un objectif conforté de sécurisation, de simplification et de solvabilisation de l’emploi à domicile en France.

Partager cet article

Sur le même sujet