Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito : Président de CVS : nécessaire et délicat

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 06/07/2015

0 commentaires
Annie de Vivie

Pas facile d’être élu président du conseil de la vie sociale (CVS) d’un Etablissement pour personnes âgées dépendantes, ou du service d’aide à domicile dont on est client. On est souvent désigné, préempté par une direction qui cherche une personne sensée, apaisante, constructive et .… pas trop vindicative (pour éviter un contre-pouvoir actif).
Bien peu d’EHPAD se mobilisent pour faire vivre un CVS (Un sur trois selon une dernière étude). Il faut dire que les résidents sont de plus en plus atteints de pathologies neuro-dégénératives qui les empêchent de se présenter. C’est alors vers les proches que les directions d’EHPAD se tournent. Pour que vivent les CVS il s’agit de toujours chercher des représentants potentiels des clients, des familles (titulaires, suppléants).

Pas facile de connaître l’environnement réglementaire de ces CVS, des EHPAD, SSIAD… Des formations sont proposées par plusieurs organismes comme la FNAPAEF (fédération des associations de familles et personnes âgées), l’URIOPSS des Pays de la Loire (cf. le témoignage cette semaine d’un président de CVS en Vendée), l’APF sur le secteur handicap.
Agevillage vous propose sa boite à outils” des CVS : sens du CVS, réglementation, vie du CVS, recommandations.

Pas facile de représenter les différents résidents, leurs proches, de défendre leur point de vue (et pas seulement le nôtre ou celui de son proche), recueillir leurs attentes, leurs besoins (questionnaires, cahier de doléances, réunions d’expression…)

Pas facile de savoir prendre la parole, mener des réunions (ordre du jour), rédiger un compte-rendu, comprendre les projets de la structure (travaux, formations…) pour structurer un avis.

Les présidents de CVS se sentent souvent bien seuls face aux autres résidents, aux proches, aux professionnels, aux directions, aux tutelles… Aussi des CVS se regroupent-ils pour se soutenir, s’entraider, comme dans l’Essonne avec l’InterCVS qui ouvre son blog. D’autres Inter-CVS voient le jour en Ile de France. Les CVS peuvent aussi se regrouper localement et faire appel à l’expertise des CRUCPC (Commissions des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge) des hôpitaux, du CISS (collectif inter-associatif pour la santé).

Le président du CVS est un repère pour les résidents et futurs résidents. Avec leurs proches, ils liront les compte-rendu des réunions pour se faire une idée de la qualité de vie dans le service. Agevillage a choisi de mettre en avant l’avis du président du conseil de la vie sociale parmi les avis clients dans son annuaire.

Le président du CVS devient un interlocuteur clé à l’entrée dans la structure. Il va rassurer, guider, orienter, devenir médiateur en cas de difficulté. Comme Mr Reculeau dans un EHPAD de Vendée.

Pas faciles, délicats mais… indispensables CVS !

Partager cet article

Sur le même sujet