Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Un atelier bricolage pour les malades Alzheimer : l'expérience d'Eragny sur Oise

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 28/09/2015

0 commentaires
Atelier bricolage malades d'alzheiimer - ehpad solemnesChaque semaine, ils sont 12. 12 résidents souffrant de la maladie d’Alzheimer (ou apparentée) à se rendre à l’atelier bricolage.

Durant cet atelier, ils participent à la fabrication d’objets (maisons à oiseaux, tirelires, porte-photos, porte-bouteilles…) qui sont ensuite vendus au grand public lors des traditionnelles kermesses de Noël ou de fin d’année. Les gains sont destinés aux malades eux-mêmes. Ils leur permettent de participer à une action collective : sorties ludiques, au théâtre ou à France Miniature, déjeuner au restaurant, pique-nique barbecue à la base de loisirs…

Mais au-delà de ce plaisir, ces ateliers sont de véritables instants thérapeutiques. Relaxants, ils favorisent le lien social, permettent de tisser des relations entre les résidents, et avec les soignants, et de créer des instants collectifs au sein de l’établissement.

Atelier bricolage malades d'alzheimer« La journée est découpée en trois temps, explique Mouloud Baki, responsable de la maintenance, à l’initiative du projet. L’atelier commence vers 10h30 et dure environ 1h30. Chaque résident participe à sa façon : certains vont clouer ou découper, d’autres coller ou peindre. L’objectif est de passer un moment agréable durant lequel les personnes vont retrouver le plaisir d’être ensemble, de discuter, de participer à un projet collectif, mais aussi de raconter des moments de leur vie, ce qu’ils faisaient avec leur conjoint ou leurs enfants. »

Vers midi, l’ensemble du groupe déjeune ensemble et prolonge ce moment de convivialité. Soignants et personnes âgées partagent leur repas dans le Pasa. Puis certains partent se reposer, d’autres regardent le journal télévisé. C’est aussi le moment des confidences ou de récits plus intimes.
A 14h30, les activités reprennent. La journée peut aussi se conclure par un jeu. Tout dépend de l’état de fatigue des personnes.

Atelier AlzheimerPour Mouloud Baki, il est intéressant de constater que certaines personnes retrouvent des gestes d’une grande précision. On a collectivement tendance à ne repérer que les pertes. Or les personnes vieillissantes conservent des capacités. Sur le principe de la méthode Montessori, nous cherchons ici à les valoriser. Cet atelier a redonné de la confiance à tout le monde, même aux plus sceptiques ».

C’est d’ailleurs bien le sens du projet d’établissement porté par une direction et une équipe engagée, dont tous les membres ont été formés à la méthode Humanitude.
Comme l’indique Monsieur Nouvel, directeur de l’EHPAD Solemnes d’Eragny sur Oise, « les troubles et agitations se sont apaisés, régulés. Les personnes atteintes de maladie d’Alzheimer sont des éponges à émotion. Cet atelier leur apporte beaucoup de calme et de tranquillité. Mais au delà de l’effet momentané, il est utile de noter que notre consommation d’anxiolytiques correspond à la moitié de celle de tous les établissements du Val d’Oise. » Une information qui donne à réfléchir au vu de la joie ressentie par tous lors de ces ateliers.




Partager cet article

Sur le même sujet