Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Connaître vos droits

A quoi ça sert un vieux ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 19/10/2015

0 commentaires
annie de vivieA l’occasion de la Semaine Bleue et des 30 ans du Groupe SOS, j’ai proposé d’animer un échange un brin provocateur avec l’anthropologue, enseignante, spécialisée sur les enjeux du vieillissement Bernadette Puijalon : A quoi ca sert un vieux ?

Comme s’il fallait servir à quelque chose pour avoir le droit d’exister !

Oser poser cette question permet de jeter un pavé dans la mare de l’âgisme.
Oser prononcer le mot vieux” n’est pas forcément facile. Même Laurence Rossignol, secrétaire d’Etat chargée des personnes âgées, n’ose pas le dire. Elle était soulagée par l’invitation d’Old Up à son colloque ce 12 octobre au CESE Quand l’esprit vient aux vieux”.

Plus précisément : quelle est la place, le rôle de ces personnes fragilisées par l’âge, la maladie ?
Comment vivre en société et donc donner-recevoir-rendre” (selon Marcel Mauss) ? France Générosité, cette semaine, milite pour le don. Quant à l’association Les sorties du coeur”, elle agit concrètement contre la solitude et l’isolement des résidents en institution.

Comme participer à ce mouvement de don et de contre-don quand on est très malade, très handicapé, désorienté ?” interroge Bernadette Puijalon. Les sorties du coeur” portées par des retraités bénévols le montrent. Des photographes pointent leur objectif vers ces lieux de retrait” que sont les EHPAD.
Franchement pas facile d’être dans le don et le contre don” au très grand âge, d’autant que les très vieux ont hérité aujourd’hui du sujet de la mort (qui intervient fort heureusement beaucoup moins aux autres âges de la vie).
Les vieux ont donné, mais ils recoivent beaucoup” estime généralement la société. Comment rendre, concrètement ?

L’anthropologue milite pour la parole des vieux” (voir son livre), pour l’inter-génération, la présence même silencieuse entre un très jeune et un très vieux.
Le vieux montre l’avenir au jeune. Par sa seule présence, il montre que la vie est longue.” explique Bernadette Puijalon. L’intensité de l’être ne diminue pas avec l’âge. La hauteur de la flamme d’une bougie ne diminue pas quel que soit la hauteur de la chandelle

La personne très malade, très fragilisée, en toute fin de vie pose la question du sens… de la vie.

Une question essentielle.

Partager cet article