Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Attentats à Paris : analyses et réactions des Octoplus d'Old Up

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 30/11/2015

0 commentaires

Tristesse, appréhension et mobilisation

Logo old-upL’association Old Up Plus si jeunes mais pas si vieux” réunit régulièrement ses adhérents octogénéraires dans des groupes de parole et d’échanges sur différentes thématiques.

Deux semaines après les attentats parisiens, les réflexions et analyses d’une douzaine d’Octoplus peuvent se classer en trois catégories : les constats, les réactions négatives ou positives, et le regard vers l’avenir.

Le groupe est unanime pour constater une grande émotion.

Les personnes se disent sidérées, bouleversées, anéanties devant tant d’atrocités. D’autant plus touchées qu’elles étaient plus proches, physiquement ou affectivement des victimes (des petits-enfants se trouvant sur place ou ayant perdu des amis)
D’autres ont réagi tout de suite et ne se sont pas laissé déstabiliser. Les plus anciens se souviennent de la dernière guerre On en a vu d’autres “. Certains voient une analogie avec le climat des années 3940 : ” la drôle de guerre”… D’autres enfin pensent qu’il ne faut pas se laisser déstabiliser par les médias et leur climat délétère qui vous tire vers le bas.
En général, les anciens n’ont pas peur pour eux-mêmes (leur vie est derrière eux), mais sont inquiets pour leurs enfants et encore plus pour leurs petits-enfants.

Parmi les réactions négatives, il faut noter justement cette crainte pour l’avenir des jeunes appelés à vivre dans un monde hostile auquel ils n’ont pas été habitués et pour les tout petits auxquels il est difficile d’expliquer le mal et la souffrance,
Crainte aussi devant les dérives d’une société qui ne défend plus les valeurs d’une civilisation dite occidentale mais en réalité gréco-latine et judéo-chrétienne, en grand péril.
Enfin crainte des conséquences de lois d’exception qui mettent en cause nos libertés individuelles. Et crainte de la récupération politique de réactions purement émotionnelles à la veille des élections régionales.

Mais il y a heureusement des réactions positives.
Les vieux tiennent le coup. Ils constatent que tout le pays a partagé un sursaut de patriotisme encouragé par les messages d’amitié et de solidarité venus de l’étranger. Ils saluent que l’on reparle de l’Europe.
Ils estiment que cela peut entraîner un réveil des consciences et une envie d’agir”.
Une adhérente s’est même inscrite à des cours de secourisme.

Tous décident de reprendre une vie normale, bien qu’empreinte d’un certain fatalisme quant à notre destin…

Partager cet article

Sur le même sujet